• Accueil
  • Des PME agroalimentaires prometteuses reçoivent la visite du Ministre chargé de l’emploi des jeunes

Des PME agroalimentaires prometteuses reçoivent la visite du Ministre chargé de l’emploi des jeunes

Des PME agroalimentaires prometteuses reçoivent la visite du Ministre chargé de l’emploi des jeunes

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le Gouvernement togolais depuis 2016 mise sur les chaines de valeur agricole pour la promotion de l’entrepreneuriat  des jeunes et la création d’emplois décents. Ce sont aujourd’hui 28 PME qui sont accompagnées par le Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’insertion des Jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP).

Gold Food Africa et Agrokom, deux de ces PME agroindustrielles, ont reçu ce 24 novembre 2020 la visite de Myriam Dossou-d’Almeida au cours de sa tournée nationale de supervision.

La première est spécialisée dans la transformation de produits locaux notamment les céréales, le manioc et autres farines dérivées. Portée par le jeune Komi Méblé Amouzoukpé, Gold Food Africa table sur un chiffre de 998 tonnes de produits finis et un chiffre d’affaires de plus de 750 millions F CFA.

Quant à Agrokom dirigé par Daniel Komlan, elle s’illustre dans la transformation du soja en huile et tourteaux et l’exportation du soja biologique. Pour la campagne 2019-2020, le jeune entrepreneur prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 2 835 750 000 F CFA.

Les deux entreprises visitées par Myriam Dossou d’Almeida ont créé près de 14800 emplois durables et 185 emplois temporaires. Elle a, après la visite des installations discuter avec les promoteurs sur les défis qui se posent à eux et les a encourager à persévérer et à aller vers l’industrialisation afin d’accroitre leur productivité et créer plus d’emplois.

Le PAEIJ-SP se met en œuvre à travers  l’approche chaîne de valeur agricole (de la production à la consommation en passant par la transformation et la commercialisation) et le développement de clusters agro-industriels (concentration ou regroupement de producteurs, d’agro entrepreneurs et de prestataires de services d’appui qui sont engagés et interconnectés dans le même sous-secteur et construisent des réseaux valeur pour relever les défis communs).

Lancé en 2016 par le Chef de l’Etat, le PAEIJ-SP a permis de créer 30 000 emplois directs et plus de 121.000 emplois temporaires.