• Accueil
  • Myriam Dossou-d’Almeida poursuit son périple à la rencontre des communautés à la base dans la kozah

Myriam Dossou-d’Almeida poursuit son périple à la rencontre des communautés à la base dans la kozah

Myriam Dossou-d’Almeida poursuit son périple à la rencontre des communautés à la base dans la kozah

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

La Ministre du développement à la base a poursuivi sa tournée à l’intérieur du pays. Vendredi 27 novembre 2020, elle était dans la préfecture de la kozah. En début de matinée Myriam Dossou- d’Almeida s’est rendue dans le Canton de Sarakawa accompagnée du Préfet de la Kozah et des maires des Communes de ladite préfecture.

Première étape de sa tournée dans la kozah, le village de Sara une des localités bénéficiaires de plusieurs projets de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB). L’objectif de cette visite est d’apprécier les réalisations de l’ANADEB, d’échanger avec les communautés à la base et de toucher du doigt les réalités du terrain.

En effet, le Canton de Sarakawa, a bénéficié du microprojet de réhabilitation, d’extension et d’équipement de son Unité de soins périphérique (USP) financé à hauteur de 24 536 298 FCFA. Au-delà de ce microprojet, 219 ménages ont bénéficié des Transferts monétaires (TM) d’un montant total de 19 710 000FCFA. Plusieurs bénéficiaires des TM à l’instar de Kpéta OUROLOM ont fait des témoignages des retombées de ce projet sur leur quotidien : « Avec cet argent, j’ai acheté de l’engrais pour mon champ de maïs, acheter des fournitures scolaires pour mes enfants et les soigné. J’ai fait une récolte de plus de 25 sacs » a confié Kpéta OUROLOM, bénéficiaire des Transferts Monétaires.

La mise en œuvre du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) repose sur trois composantes à savoir les infrastructures socio-économiques de base, les filets sociaux et le renforcement de capacités et de gestion du projet. Dans la région de la Kara, en termes d’infrastructures, 44 villages sur 200 ciblés au Togo en sont bénéficiaires alors que les Filets sociaux ciblent d’une part 62 écoles pour les cantines scolaire et d’autres part 144 villages bénéficiaires des Transferts monétaires.

Co-financé par l’Etat togolais et la Banque mondiale à hauteur de 19,2 milliards de francs CFA, le projet FSB est mis en œuvre afin d’assurer aux ménages et communautés vulnérables un meilleur accès aux infrastructures socio-économiques de base et un mieux-être.