• Accueil
  • Riposte Covid-19 : L’UE et le MDBAJ équipent trois jeunes entrepreneurs pour produire des masques

Riposte Covid-19 : L’UE et le MDBAJ équipent trois jeunes entrepreneurs pour produire des masques

Riposte Covid-19 : L’UE et le MDBAJ équipent trois jeunes entrepreneurs pour produire des masques

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Une équipe du ministère du développement à la base de l’artisanat et de la jeunesse a mené avec le chargé d’affaires de la délégation de l’Union européenne au Togo, M. Bruno Hanses, une visite au sein des unités de production de masques alternatifs réutilisables de 2 jeunes entrepreneurs, ce vendredi 03 juillet 2020.

Ces deux entreprises, Neko group et Green light font partie des 3 retenues dans le cadre du projet de fabrication de masques alternatifs réutilisables par les jeunes entrepreneurs pour les populations vulnérables afin de les aider à s’approprier des mesures barrières, notamment le port de masques de protection faciale.

Il s’agit à travers cette visite, de permettre aux différentes équipes et au chargé d’affaires de la délégation de l’UE, de constater de visu, l’état d’avancement, le niveau de réalisation de même que les itinéraires de production des masques par ces structures.

Ce projet du ministère du développement à la base a reçu l’appui de la Délégation de l’Union Européenne et de la coordination nationale de riposte contre la Covid-19, à hauteur de 13 millions de FCFA pour l’acquisition de matériels et fournitures de base (machines à coudre, à laver, à stériliser et à sceller, tissus etc.).

À travers ce projet, trois objectifs sont envisagés. Il s’agit notamment, de permettre à trois structures de jeunes entrepreneurs incubés à Nunya Lab : Neko Group, Green Light et Maison Jodie, de disposer d’une source de revenus pendant la période de la pandémie du coronavirus.

Il vise également à leur permettre de  produire 50 000 masques alternatifs réutilisables qui seront mis à la disposition des populations vulnérables de la périphérie du Grand Lomé et des populations rurales avec le concours de l’ANADEB et de sensibiliser les populations vulnérables sur les mesures barrières.

Au terme de cette visite, conduite par la Directrice générale du FAIEJ, le chargé d’affaires de la délégation de l’UE n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction.

“Nous avons observé les différentes phases de production des masques (coupe, couture, stérilisation et stockage). Je suis très impressionné par l’esprit d’innovation de ces start-ups et je leur souhaite plein succès avec cet entrepreneuriat social (…) et je suis fier que l’Union Européenne soit partenaire de ce type d’initiative dans le cadre de nos actions de lutte contre la Covid-19”, a déclaré le diplomate.

Les jeunes entrepreneurs sont très actifs et créatifs en matière de lutte contre la pandémie notamment à travers la fabrication des dispositifs de lavage des mains et de solutions hydroalcooliques.