• Accueil
  • L’entrepreneuriat social et inclusif, la voie de l’avenir

L’entrepreneuriat social et inclusif, la voie de l’avenir

L’entrepreneuriat social et inclusif, la voie de l’avenir

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

La 3ème conférence  internationale sur les entreprises sociales et la responsabilité sociale des entreprises au Togo a débuté ce lundi 29 juin 2020 en webinaire. Placé sous le thème « Entrepreneuriat social : des solutions concrètes entre défis et innovations », cette rencontre de haut niveau de deux jours a réuni la ministre chargée de la jeunesse, des experts venant du Cameroun, de la Côte d’ivoire, de la Corée du Sud, de l’Egypte, des Etats- Unis d’Amérique, de la France, du Maroc, de la Suisse et du Togo et en moyenne un millier d’acteurs de l’entrepreneuriat social sur les plateformes zoom et facebook.

Cette conférence vise à permettre aux acteurs de l’économie sociale et inclusive de mener des réflexions afin de relever la contribution indispensable des entreprises sociales à la relance économique et sociale,  le système économique classique ayant démontré ses limites face aux effets de la crise sanitaire et socioéconomique causée par la COVID 19.

Dans son allocution d’ouverture, Victoire Tomegah Dogbé, ministre chargée de la jeunesse a  affirmé que pour le gouvernement togolais

« l’un des leviers de réduction de la pauvreté est la promotion de l’entrepreneuriat à la base, un entrepreneuriat social ou communautaire qui allie la génération de profits à des bénéfices pour la communauté tels que l’accroissement des revenus pour les pauvres et la création des emplois pour les jeunes ».

Animant le deuxième panel de la journée, elle a axé son intervention sur les leviers de l’Etat pour ouvrir les politiques d’avenir aux entreprises à impact au Togo et en Afrique.

Ces leviers au niveau national sont une batterie de mesures d’accompagnement ciblées telles que le rééchelonnement des crédits avec les institutions financières au cas par cas, la mise en place de crédits intrants pour les entrepreneurs agricoles (tracteurs, engrais et semences) à travers le mécanisme incitatif de financement du secteur agricole (MIFA), la mise en place d’une plateforme de commerce en ligne avec un accompagnement marketing, la mise en place d’une plateforme de financement de besoins en trésorerie, le soutien pour la fabrication des masques artisanaux (1.500.000 masques), des solutions hydro alcooliques etc…ainsi que des mesures fiscales et de soutien pour la production locale de biens de consommation.

La conférence a été organisée en collaboration avec l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique et le groupe ECOBANK – ETI et le soutien de l’Agence Française de Développement (AFD). Elle prendra fin ce 30 juin à l’issue de panels et d’échanges sur le concept de l’Economie Sociale et Solidaire et des différentes actions à mener pour un impact considérable après cette conférence de haut niveau.