• Accueil
  • Journée internationale de la jeunesse : Les jeunes de Mango s’engagent pour la paix

Journée internationale de la jeunesse : Les jeunes de Mango s’engagent pour la paix

Journée internationale de la jeunesse : Les jeunes de Mango s’engagent pour la paix

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Si le thème retenu cette année par la communauté internationale pour cette célébration est « Des espaces sécurisés pour la jeunesse», l’accent a été mis au niveau national, sur l’engagement du gouvernement et des différents partenaires à impliquer les jeunes dans la construction des bases de l’édification de la nation et le soutien à l’autonomisation des jeunes. La ville de Mango choisie pour marquer la journée internationale de la jeunesse cette année a donc abrité des activités majeures : une conférence- débat au centre communautaire de la ville autour du thème : rôles et responsabilités des jeunes dans la promotion de la paix et la cohésion sociale et une course d’endurance.

La conférence animée par Chantale Hodalo SASSABI consultante dans une ONG, a centré le débat sous trois volets qui sont la prévention des conflits, la résolution des conflits et la consolidation de la paix durable. Elle a rappelé aux jeunes que la paix et le développement sont intimement liés et il faudrait qu’ils cultivent les valeurs de la paix autour d’eux et surtout l’acceptation de l’autre et ils doivent être également les ambassadeurs de la paix dans leurs différentes communautés, quartiers et dans toute la ville de Mango. Etaient présents à cette manifestation le directeur de la jeunesse, le directeur de l’artisanat, le préfet de la ville de Mango, les éminentes personnalités et les chefs traditionnels de Mango et quelques centaines de jeunes de la ville.

 

« Il est fondamental de retenir que pour garantir la paix dans nos communautés, la responsabilité n’est pas seulement l’affaire de responsables politiques ou de ceux qui ont été nommés ou élus pour accomplir une tache donnée . Je souhaite qu’à la fin de cette rencontre, chaque jeune ici présent se sente davantage édifié sur sa responsabilité en tant que citoyen et prenne conscience de la nécessité d’intégrer dans son comportement quotidien des actions susceptibles de contribuer au renforcement de la culture de la paix, de la cohésion sociale » , a déclaré le directeur de la jeunesse Joseph ANALA.

Le préfet et les autres personnalités ont aussi à tour de rôle invité les jeunes à cultiver la paix, facteur important et essentiel pour le développement de leur milieu et du pays. Satisfait de cette initiative, les jeunes ont remercié le gouvernement en particulier le ministère pour cette communication qui leur a été donné et souhaite que ces initiatives se multiplient dans leur milieu et prennent l’engagement d’être désormais les porteurs de paix à leurs frères et sœurs jeunes. Le samedi matin environ un millier des jeunes de Mango et ses environs se sont élancés sur une distance de cinq(5) kilomètres pour les hommes et trois(3) kilomètres pour les femmes.

Djamdja Soumaiya, 9 ans, élève en classe de CE2 a remporté, du côté des filles, le premier prix constitué d’un vélo, un T- shirt, une casquette et une enveloppe de 20 000 FCFA. Le même lot est allé à Tougma Taghoui corps habillé du 25ème régiment du camp bataillon blindé de Mango premier du côté des hommes. Nous rappelons également que les deuxièmes ont reçu un vélo, un T-shirt, une casquette avec une enveloppe de 15000 FCFA. L’occupant de la dernière marche du podium a reçu un T-shirt, une casquette et une enveloppe de 15000FCFA. Divers lots allant des t-shirts, casquettes, radios solaires et des enveloppes allant de 5000 à 10 000 FCFA ont été attribués aux 6 poursuivants dans le classement.

C’est fiers et mobilisés pour être promoteurs de la paix partout où ils seront que les jeunes de Mango ont achevé la célébration de cette édition de la journée internationale de la jeunesse.

Les activités commémoratives de cette célébration se poursuivent à Lomé avec une conférence-débat le 16 août au centre des jeunes d’Avédji.