• Accueil
  • Fin du projet EJV: le bilan des 4 années de réalisation présenté par l’ANADEB

Fin du projet EJV: le bilan des 4 années de réalisation présenté par l’ANADEB

Fin du projet EJV: le bilan des 4 années de réalisation présenté par l’ANADEB

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

L’Agence nationale d’appui au développement à base (ANADEB) a organisé, le vendredi 29 avril 2022, l’atelier de clôture du projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) à l’hôtel Santa-Maria à Lomé.

Démarré le 31 décembre 2017 au Togo, le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) a pris fin le 31 décembre 2021. Après quatre (04) années d’activités sur le terrain, l’ANADEB qui a piloté le projet a, en présence du Ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Myriam Dossou-d’Almeida, des partenaires et autres, présenté le bilan du projet qui s’est révélé satisfaisant.

Le projet EJV, à la base, vise 14 000 jeunes (hommes et femmes) togolais âgés de 18 à 35 ans en situation de pauvreté et/ou vulnérabilité issus de 200 villages des 150 cantons les plus pauvres. Au 31 décembre 2021, le projet EJV a touché 14 415 jeunes bénéficiaires. De ce nombre, 14 023 jeunes ont élaboré leur Plan d’affaires (PA) et 13 135 jeunes ont bénéficié d’une subvention de 60 000 francs CFA pour démarrer ou étendre leurs activités génératrices de revenus. 225 centres d’alphabétisation fonctionnelle ont été créés et 6 884 jeunes ont été formés en alphabétisation fonctionnelle. 200 microprojets ont été réalisés à travers les Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO).

Présente sur le terrain pour le suivi-évaluation du projet, la Représentante résidente de la Banque mondiale au Togo, Awa Cissé Wagué a, au cours de l’atelier de clôture déclaré qu’elle a été « vraiment impressionnée » de ce qu’elle a vu en visitant plusieurs localités, où il y a des bénéficiaires du projet.

 Non seulement les activités ont bénéficié aux individus mais aussi à toute la communauté. Les activités du projet ont permis de créer des ressources pour les communautés qui ont construit un petit collège de 2 ou 3 salles pour leurs enfants ,

a témoigné Mme Wagué.

Convaincue de la réussite de EJV, elle souhaite le voir pérenniser et assure de la disponibilité de la Banque mondiale à continuer à accompagner le gouvernement dans ce domaine.

Mazalo Atchidalo Katanga, la Directrice générale de l’ANADEB, tout en remerciant les uns et les autres pour l’atteinte des objectifs du projet, a souligné que

ces réussites sont le fruit de la parfaite adhésion des communautés à la stratégie d’intervention du projet, une stratégie fondée sur le faire-faire, la participation communautaire, l’inclusion, la synergie d’action entre les parties prenantes et le partenariat.

En clôturant officiellement le projet, Myriam Dossou-D’Almeida, Ministre du Développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes reste convaincue qu’à travers les AGR et la culture entrepreneuriale distillée au sein des populations, les économies à la base vont davantage se renforcer et,

la conscience environnementale et du vivre-ensemble prendront également le dessus sur les comportements égoïstes qui peuvent compromettre la paix que nous chérissons tous actuellement.

Tout comme le philosophe Aristote, pour elle, c’est la fin qui est essentielle.

Nous constatons heureusement qu’avec EJV, la fin est bonne avec de grands espoirs portés sur d’autres projets qui viendront à sa suite poursuivre le chantier ,

a fait savoir Myriam Dossou-D’Almeida.

Le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) est financé par la Banque mondiale à hauteur de 9 milliards de francs CFA. Exécuté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), il vise à fournir des opportunités de génération de revenus aux jeunes pauvres et vulnérables ciblés du Togo.