• Accueil
  • EJV: objectif 2.200 jeunes à leurs propres comptes dans la Kara

EJV: objectif 2.200 jeunes à leurs propres comptes dans la Kara

EJV: objectif 2.200 jeunes à leurs propres comptes dans la Kara

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Dans la région de la Kara, 164 jeunes bénéficient actuellement d’un accompagnement du projet d’opportunités d’Emploi pour les Jeunes Vulnérables (EJV) dans la mise en œuvre de leurs Activités Génératrice de Revenus (AGR).

Parlant d’accompagnement, il s’agit pour le projet d’assurer à travers des coachs recrutés sur la base de leurs expériences en entrepreneuriat dans les différents métiers, un suivi de proximité au profit des jeunes vulnérables qui en sont bénéficiaires pour les aider à implémenter leurs plans d’affaires.

Afin d’améliorer la qualité de cet accompagnement, et conformément aux recommandations issues du dernier bilan du projet tenu à Kara du 20 au 22 août 2020, l’Antenne régionale Kara de l’ANADEB a réuni ce 03 septembre 2020 les coachs et les structures en charge de leur gestion. Tenue en présence de la Directrice Générale de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB), Mme Mazalo Katanga et du Coordonnateur National du projet EJV, M. Hyacinthe Wenato Bankati, cette rencontre a permis d’apprécier la qualité de l’accompagnement fait par chaque coach aux jeunes qui lui sont affectés, d’échanger sur les difficultés, de leur trouver des approches de solutions, puis de redéfinir de nouvelles bases pour le suivi des jeunes dans la mise en œuvre de leurs AGR.

Cet accompagnement s’adresse à 2.200 jeunes de la région de la Kara qui auront suivi avec assiduité et efficacité leurs formations et leur parcours de volontariat communautaire, et qui auront constitué l’épargne minimum de 40.000 francs CFA pour démarrer leurs AGR. Ils bénéficieront chacun d’une subvention de 60.000 francs CFA pour démarrer ou étendre leurs AGR.

Pour la directrice générale de l’ANADEB, ce déplacement dans la Kara a également été l’occasion de visiter quelques Travaux à Haute Intensité de Main-d’œuvre (THIMO) en cours dans la préfecture de la Binah, et d’encourager les jeunes qui y prennent part à épargner pour pouvoir bénéficier de la subvention qu’octroie le projet. « J’apprécie la discipline avec laquelle les jeunes volontaires bénéficiaires du projet EJV participent aux travaux communautaires de leurs villages. Je suis surtout heureuse de voir le sérieux qui entoure le travail par ces temps de Covid-19. Chaque jeune a son cache-nez et la distanciation sociale est bien observée. En tout cas, chacun veille au respect des mesures barrières. Je les en félicite », a-t-elle laissé entendre.

Pour rappel, dans le processus de mise en œuvre du projet EJV, les jeunes bénéficiaires de la composante « Appui aux Activités Génératrices de Revenus » passent préalablement l’étape du  » Volontariat communautaire et formation » au cours de laquelle ils prennent part à des THIMO ainsi qu’à des formations en compétences de vie et en développement d’affaires. Sur les 14000 jeunes pauvres et vulnérables ciblés du Togo, 3.080 ont été enrôlés à cette étape du projet dans la région de la Kara.

Financé par la Banque mondiale à hauteur de 9 milliards de francs CFA, le projet EJV est exécuté par l’ANADEB dans le but de fournir des opportunités de générations de revenus aux jeunes ciblés.