• Accueil
  • Des villes propres grâce aux communautés à la base

Des villes propres grâce aux communautés à la base

Des villes propres grâce aux communautés à la base

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Lancée solennellement ce samedi 09 décembre 2017 à Tchamba, une localité située à environ 400 kilomètres au Nord de Lomé, au cours d’une cérémonie officielle présidée par le Ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Madame Victoire TOMEGAH DOGBE, l’extension du projet « salubrité dans les villes du Togo » n’est que la concrétisation d’un souhait partagé par le Gouvernement et l’ensemble des comités de développement des quartiers de nos villes depuis quelques années.
Après Lomé, 12 autres villes du Togo à savoir Tsévié, Atakpamé, Kpalimé, Sokodé, Tchamba, Kara, Aného, Bafilo, Mango, Bassar, Pagouda et Dapaong bénéficient de ce projet qui est un axe du  Programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-ZU) piloté par l’agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB). Le PDC-ZU vise notamment à rendre les quartiers plus vivables en amenant 52% des plus défavorisés d’entre eux, à se prendre en charge pour assurer leur épanouissement et contribuer au développement du Togo.
En effet, à côté des efforts faits par l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASAP) et la municipalité de la ville de Lomé dans l’assainissement, l’ANADEB accompagne  depuis mai 2016, une expérience d’assainissement à Lomé par la plateforme des CVD/CDQ à travers une opération dénommée « samedi Lomé propre ». Cette opération mobilise 7000 personnes de 100 quartiers de 10 cantons de la ville du grand Lomé pour l’assainissement des lieux publics. Elle est une occasion de développement du  vivre ensemble, du sens de la citoyenneté et de cohésion sociale.

Désormais, ce sont 15 000 jeunes et femmes qui sont visés par ce projet dans les 5 régions du pays pour un coût total national de 614 866 875 francs CFA, financé par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV) et intégrant l’intéressement des travailleurs, l’acquisition des kits d’assainissement et la construction de 3 nouveaux forages, 3 latrines publiques, 3 ouvrages de franchissement et 60 puisards à Tchamba. Il y est également prévu l’aménagement d’une rue de 500 mètres linéaires et la construction de 175 mètres de caniveaux.

Au cours de la cérémonie de ce samedi 09 décembre, 160 nouveaux volontaires d’engagement citoyen ont prêté serment et les communautés bénéficiaires du projet de salubrité dotées de kits pour la conduite des opérations dans leurs localités respectives.

Pour l’occasion, étaient présents le Préfet de Tchamba, des députés à l’Assemblée nationale, le Président de la délégation spéciale de Tchamba et de celui de Sokodé, la Directrice générale de l’ANADEB, le Directeur général de l’Agence nationale du volontariat au Togo (ANVT), des cadres du milieu dont le Directeur général de Togo Cellulaire, des Chefs traditionnels et responsables religieux, et une très grande mobilisation de la population de Tchamba venue célébrer le projet.