• Accueil
  • 12 PLATEFORMES MULTIFONCTIONNELLES CERTIFIÉES AUTONOMES

12 PLATEFORMES MULTIFONCTIONNELLES CERTIFIÉES AUTONOMES

12 PLATEFORMES MULTIFONCTIONNELLES CERTIFIÉES AUTONOMES

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Douze plateformes Multifonctionnelles (PTFM) des 5 régions du Togo ont reçues des attestations d’autonomisation des mains de Victoire Tomegah Dogbe, ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, ce 17 juillet 2017, à Hélota, localité située à 40 km de la ville de Kanté.

Cette cérémonie de remise vise à encourager les communautés à la base à suivre l’exemple des douze PTFM lauréates qui se sont distinguées par une gestion rigoureuse et participative durant 24 mois.

Il s’agit des villages de Sédomé, assigamé, Akakégan, Adogli, Mono, Panlao, Gnézimdè, Sada 2, Helota, Akar, Nayergou-haut, Pokpérik, Babona 1.
La cérémonie s’est déroulée  en présence du Préfet de la Kéran, des responsables du ministère chargé du développement à la base, de plusieurs dignitaires originaires de la préfecture et d’une foule d’habitants du canton.

La ministre dans son allocution de félicitation à l’endroit des heureux bénéficiaires a encouragé les lauréates à poursuivre dans la même voie, exhorté les PTFM voisines à en faire de même afin de mériter cette récompense annuelle, et a invité les Agences de Relais Locales (ARL) à continuer dans la même dynamique  pour la réduction de la pauvreté en milieu rural.

photo de famille

Pour Laré Timilieb, porte-parole des bénéficiaires des plateformes multifonctionnelles, la PTFM a vraiment changé la vie des femmes. Elle particulièrement est devenue une femme leader et autonome, souvent sollicitée chez le chef pour les prises de décision concernant le village, chose qui ne se faisait pas avant.

La plateforme multifonctionnelle est une force motrice constituée d’un moteur auquel sont raccordés divers équipements (modules) destinés à assurer une multitude de services énergétiques financièrement abordables, tels que la mouture de céréales, le broyage de karité, le décorticage de riz ou maïs, la charge de batteries et de téléphones portables, la soudure etc. Elle est donc considérée comme une infrastructure d’énergie décentralisée au sein du village, conçue pour se substituer à la force motrice des femmes et des hommes qui se trouvent particulièrement au plus bas de l’échelle énergétique. Elle utilise des sources d’énergie variables (diesel, solaire, biocarburant, biogaz) qui peuvent faire fonctionner différents outils soit de manière simultanée, soit l’un après l’autre. La plateforme multifonctionnelle peut également produire l’électricité nécessaire au fonctionnement de mini-réseau électrique ou d’adduction d’eau potable simplifiée.

De 2011 à juin 2017, en tout 227 PTFM ont été installées à travers les cinq régions du Togo.