Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat , de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes

Journée africaine de l’alimentation scolaire célébrée à Gboto Klohomé

Publié le : 07 mar 2019
récréation

Après Gapé Étoé (Préfecture de Zio) en 2018, l’honneur est fait au village de Gboto Klohomé dans la préfecture de Yoto, qui accueille, ce jour, les activités marquant la célébration de la 4e édition de la Journée africaine de l’alimentation scolaire

Cette édition est placée sous le thème, « Investir dans l’alimentation scolaire endogène pour éradiquer la faim, soutenir l’éducation inclusive pour tous, y compris les réfugiés et les personnes déplacées en Afrique ».

Elle regroupe, ce 01er mars 2019, les responsables du ministère en charge du développement à la base, de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), des organisations partenaires, dont la Banque mondiale (BM) et le Programme alimentaire mondial (PAM), autour de la population de Gboto, qui vit, comme neuf autres villages du Togo, l’expérience-pilote des cantines scolaires fondée sur la contribution des communautés bénéficiaires.

Cette journée a permis aux invités de visiter les différentes étapes de la fourniture des repas aux écoliers, notamment le lavage des mains et la distribution des mets. Elle s’est déroulée en présence de M. Alibo Yawo, préfet de Yoto, des chefs traditionnels, et des responsables locaux de l’éducation nationale.

La Directrice générale de l’ANADEB, Mme Mazalo Katanga, a rappelé que la mise en place des cantines en milieu scolaire date des années 2008. Elle a indiqué que plusieurs projets ont été initiés par l’Etat togolais depuis lors, pour améliorer l’état nutritionnel des écoliers des zones pauvres et vulnérables, et pour agir sur les indicateurs scolaires en améliorant les taux d’inscription, et en réduisant ceux des abandons.

Pour elle, cette 4e édition de la journée africaine de l’alimentation est une occasion pour l’Agence « d’informer et de sensibiliser l’opinion publique sur les actions déjà entreprises en matière d’alimentation scolaire, et promouvoir la contribution d’autres partenaires privées nationaux et internationaux, et des communautés elles-mêmes, pour non seulement étendre la fourniture des repas à d’autres écoles, mais aussi, pour la pérenniser ».

Représentant la ministre, M. Yawotsè Vovor, directeur de cabinet du ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, a rappelé qu’en instituant une journée dédiée à l’alimentation scolaire, les Etats africains, regroupés au sein de l’Union africaine (UA), entendent garantir un environnement d’apprentissage permanent, sain et propice dans les sous-secteurs de l’éducation, en accordant une valeur particulière à la production locale. Par ailleurs, il a précisé qu’au Togo, « cet engagement se traduit par une volonté d’étendre et de pérenniser la fourniture des repas scolaires à toutes les écoles des zones pauvres ».

Les messages ont donc été essentiellement marqués par des appels aux partenaires techniques et financiers, aux entreprises et organisations, à s’associer à la dynamique d’extension et de pérennisation de l’alimentation scolaire ; un appel entendu, et exprimé par M. Joachim Boko, Chef projet à la Banque mondiale, qui a exhorté l’ANADEB à bien documenter l’expérience de la contribution communautaire en vue de sa capitalisation pour les réflexions futures autour des cantines scolaires au Togo et ailleurs.

Quant au PAM, M. Guy Mesmin Adoua, Représentant Résident au Togo, a marqué toute la disponibilité de cette organisation des Nations-Unies à apporter les expertises nécessaires pour accompagner les efforts du gouvernement en matière d’alimentation scolaire.

Après la clôture du Projet de développement communautaire et des filets sociaux (PDCplus), qui a été la plus grande expérience en matière de fourniture de repas scolaires depuis 2008, l’ANADEB a pris le relai des cantines scolaires à partir de 2017 à travers le projet de Filets sociaux et services de base (FSB), cofinancé par la Banque mondiale et l’Etat togolais à raison de trois (3) milliards pour la Banque mondiale et 2 milliards, pour l’Etat togolais pour une durée de deux (02) ans. Le projet touche directement 91.319 écoliers de 304 écoles primaires publiques (EPP) du Togo, soit, 6% du besoin existant en termes d’écoles.

L’ANADEB assure également la mise en œuvre de la cantine scolaire à l’EPP Kpédévikopé, où 250 écoliers bénéficient de petits déjeuners à travers un financement du Club africain de petit déjeuner (CAPD).

L’expérience de la contribution communautaire à la fourniture des repas scolaires que l’ANADEB vient d’initier se déroule dans dix (10) autres écoles-pilotes identifiées depuis janvier 2019, à raison de deux (2) par région. La contribution est de 5 francs /repas/écolier /jour lorsqu’elle est en numéraire, et selon la convenance des membres de la communauté, lorsqu’elle est en nature.

Cette quatrième édition de la Journée africaine de l’alimentation scolaire a été célébrée dans toutes les Antennes régionales de l’ANADEB, à savoir à EPP Nandoga (P/Tandjouaré) dans les Savanes, à l’EPP Sangayinlao (P/Binah) dans la Kara, à l’EPP Amalaklè (P/Blitta) dans la Centrale, et à l’EPP Adjido (P/Ogou) dans les Plateaux

 

 

 

 

 

 

 

Top