• Accueil
  • PSMICO : Deux nouveaux ouvrages marchands pour l’Ogou1

PSMICO : Deux nouveaux ouvrages marchands pour l’Ogou1

PSMICO : Deux nouveaux ouvrages marchands pour l’Ogou1

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA, Ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, a présidé la cérémonie d’inauguration des marchés de type cantonal à Awagomé et à Bocco dans la Préfecture de l’Ogou le jeudi 15 octobre 2020 ; une façon pour elle de marquer la célébration de la journée internationale de la femme rurale célébrée tous les 15 octobre depuis 2008, et de mobiliser les populations autour de la vision du gouvernement pour les cinq prochaines années.

Le marché de Awagomé est composé de six (06) hangars du type cantonal, deux (02) blocs de latrines VIP, un (01) dépotoir et un (01) magasin de stockage pour un coût de 89 millions de francs CFA, et celui de Bocco de cinq (5) hangars, un (1) bloc de latrines et d’un (1) magasin de stockage pour un coût de 60,5 millions de francs CFA, soit un total de 159,5 millions de francs CFA entièrement financés par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV).

Réalisées à travers un accompagnement de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) aux communautés de Awagome et de Bocco, ces infrastructures permettront, pour les magasins de stockage d’avoir du stock à disposition et de vendre même hors saison, de réduire les risques de rupture de stocks et d’améliorer la continuité et la permanence de l’activité, de limiter considérablement les attentes liées au délai de réapprovisionnement, de sécuriser les marchandises sur leur lieu de vente contre les intempéries et les vols et de limiter les efforts et les coûts de logistique et de transport.

Les hangars quant à eux, offrent un meilleur confort et un cadre de travail décent aux commerçants. Ils limitent les risques d’accident lié à la fragilité des hangars de fortune, et protège au mieux les marchandises contre les intempéries. Ils favorisent l’accroissement des activités économiques de la communauté à travers l’offre de plus grands espaces pour l’étalage, et la création d’un plus grand nombre de commerces.

Avec les blocs de latrines et les dépotoirs intermédiaires, le cadre de vie, la santé et l’hygiène dans les marchés se trouvent améliorés.

Pour rappel, cet appui du gouvernement aux communautés de Awagome et de Bocco relève du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO) exécuté par l’ANADEB dans le but d’accompagner le processus de mise en place et de gestion des infrastructures socio collectives des communautés à la base en milieux ruraux, urbains et périurbains vulnérables.