• Accueil
  • Les travaux du  Haut conseil pour l’emploi des jeunes  lancés par Victoire Tomegah-Dogbé

Les travaux du  Haut conseil pour l’emploi des jeunes  lancés par Victoire Tomegah-Dogbé

Les travaux du  Haut conseil pour l’emploi des jeunes  lancés par Victoire Tomegah-Dogbé

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le Premier Ministre, cheffe du Gouvernement Victoire Tomegah-Dogbé a lancé ce mardi 13 Avril 2021 à l’hôtel du 02 février,  les travaux du Haut conseil pour l’emploi des jeunes dont elle est Présidente.

Cette session qui a réuni plusieurs membres du gouvernement, les représentants d’institutions de la république, des partenaires techniques et financiers, et des personnalités issues du secteur privé et de la société civile, visait à lancer les travaux des pôles thématiques ainsi que la plateforme numérique de services aux  jeunes dénommée Leleng.

Structurée autour du thème « Entreprises jeunes du 21 ème siècle dans les tourbillons de la COVID -19 », la session a été un cadre de partage et d’échanges des acteurs engagés pour l’emploi des jeunes au Togo, en vue d’impulser de l’élan à la coalition nationale pour l’emploi des jeunes et la création d’un véritable pacte social autour de la jeunesse.

« L’emploi, ce n’est pas simplement tenir un travail. C’est bien plus que cela. C’est trouver sa place dans la société, sa dignité ; c’est prendre toute sa part dans un projet collectif. Lutter contre le chômage des jeunes, c’est donc agir pour la cohésion de notre société et notre Nation »,

a clamé Myriam Dossou-d’Almeida à l’ouverture des travaux.

En effet, si le taux de chômage des jeunes a baissé ces 10 dernières années, celui du sous-emploi n’a pas suivi la même tendance, ce qui pose le problème de l’emploi décent.

Le Haut conseil, instance supérieure de la coalition nationale pour l’emploi des jeunes va donc permettre de  renforcer les mécanismes d’appui à l’emploi des jeunes afin de prendre en charge les nouveaux diplômés qui arrivent massivement sur le marché de l’emploi.

Donnant ses orientations, le Premier Ministre a évoqué plusieurs pistes qui peuvent être envisagées, dont

«  la mise en place d’un mécanisme financier intégré et consolidé pouvant permettre de répondre plus efficacement aux besoins des jeunes en tirant les meilleurs enseignements des initiatives et dispositifs existants ».

La Coalition nationale pour l’emploi des jeunes est une institution de l’Etat opérationnalisée à partir de 2018, avec pour but d’harmoniser les interventions, de mobiliser les ressources et de communiquer sur les statistiques de l’emploi, en vue de positionner la jeunesse, gisement de compétences et de capacités d’innovation, comme un vecteur majeur d’une croissance économique accélérée et inclusive.

Elle est dotée de trois organes, notamment,  le haut conseil, chargé de veiller au respect des orientations générales de l’Etat en matière d’emploi des jeunes ; le comité de pilotage, qui instruit techniquement les dossiers soumis par le haut conseil ou proposés par les pôles thématiques et le secrétariat permanent, qui assure la coordination  des activités de la coalition et la représente dans les actes officiels.