• Accueil
  • Le PDCplus dans la dynamique de l’éducation de proximité à la base

Le PDCplus dans la dynamique de l’éducation de proximité à la base

Le PDCplus dans la dynamique de l’éducation de proximité à la base

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Trois nouveaux bâtiments scolaires ont été réceptionnés par les communautés de Kagna, de Solidè et de Gmaradama dans la préfecture de la plaine du Mô, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Développement Communautaire et des filets sociaux.

Trois nouveaux bâtiments scolaires ont été réceptionnés par les communautés de Kagna, de Solidè et de Gmaradama dans la préfecture de la plaine du Mô, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Développement Communautaire et des filets sociaux (PDCplus), ce mercredi 18 janvier 2017.


Les cérémonies de réception provisoire se sont déroulées en présence du Préfet de la plaine du Mô, du Directeur du Développement Communautaire, de la Coordonnatrice du PDCplus, des autorités coutumières de chaque village et d’une grande partie des bénéficiaires.
Ces bâtiments sont composés de trois classes entièrement équipés de tables-bancs, d’un bureau et d’un magasin d’un coût moyen de plus de 16 millions chacun.


les tables - bancs mis à la disposition des nouveaux bâtimentsLa Coordonnatrice du PDCplus, Mme Yawavi Agboka-Abalo a exprimé sa satisfaction qui se situe à deux niveaux : Au niveau de l’ouvrage qui respecte toutes les normes de qualité en la matière, puis au niveau de l’appropriation de l’approche conduite par le PDCplus à savoir, l’approche basée sur le développement Conduit par les communautés. Elle a en effet fait le constat que les communautés elles-mêmes se sont organisées à travers leur comité villageois de développement, ont suivi une formation en gestion à la base, ont sélectionné elles-mêmes leur entrepreneur, suivi les travaux de la fouille, jusqu’à la finition et ont apporté une contribution en nature à hauteur de 5% du coût global de l’infrastructure.


M. Atoukouyi Taratcho, Président du CVd de Kagna dans le canon de Kagnigbara, à l’instar des autres villages, a témoigné de la reconnaissance de la communauté à l’endroit du ministère du développement à la base en particulier et du gouvernement en général pour la prise en compte des préoccupations et des priorités des plus pauvres. Selon lui, les populations de la plaine du Mô « ne sont plus les oubliés ».


reboisement de la cour de l'écoleLe Directeur du Développement Communautaire, M. Wanata Agbisso, a quant à lui réaffirmé la volonté du ministère du développement à la base d’offrir à toutes les communautés à la base du Togo l’accès aux infrastructures socio-économiques et collectives de base et aux filets de protection sociale, garanties d’un accès au minimum vital commun.