• Accueil
  • Lancement des activités de l’Unité de production agro-alimentaire de Zio

Lancement des activités de l’Unité de production agro-alimentaire de Zio

Lancement des activités de l’Unité de production agro-alimentaire de Zio

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le ministre du développement à la base, Myriam Dossou-d’Almeida a inauguré ce jeudi 14 octobre à Tsévié (Zio), une unité de production de jus d’ananas et de transformation de tomates en purée.

Le projet est le fruit du partenariat entre le Centre de ressources pour l’artisanat de Zio (CRA-ZIO) et le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ), cette unité est un espace aménagé et équipé en matériels et équipements de transformation agroalimentaire, avec l’appui technique et financier du Programme pour le Développement Économique Durable (ProDED) de la GIZ évalué à 30 millions FCFA.

Sise dans l’enceinte du CRA –Zio, cette unité vise à de permettre aux jeunes entrepreneurs d’avoir une utilisation partagée et à moindre coût des infrastructures nécessaires à la transformation des fruits et tomates.

Entièrement équipé d’un broyeur extracteur, d’un pasteurisateur, d’une remplisseuse, d’un capsuleur etc., il permettra aux bénéficiaires de produire des jus et autres breuvages de qualité dans les normes d’hygiènes requises pour les produits alimentaires, de faire de la transformation des fruits et tomates une filière porteuse et créatrice de richesse et de booster la production agricole, la transformation agroalimentaire, le commerce et l’industrialisation.

Nos machines coutent très chers ! Quand on finance la plupart des jeunes qui sont dans la transformation agroindustrielle, après avoir acquis une seule machine, c’est fini, ils manquent de fonds de roulement et se retrouvent dans les impayés. Cette unité vient donc à point nommé,

s’est félicité Abdoul Tchacondo, promoteur de la marque de jus JURO et bénéficiaire.

« Tous les jeunes qui sont dans la transformation agroalimentaire, et qui n’ont pas encore les moyens, peuvent venir ici avec leur matière première et retourne avec son produit transformé. Après nous lui faisons une facture qu’il paie à la coopérative »,

explique un membre de la coopérative des Jeunes Entrepreneurs transformateurs de Tsevié (COJET-TSEVIE) chargée de gérer l’unité.

Cette unité permettra de tirer un meilleur bénéfice du positionnement stratégique de la ville de Tsévié, notamment par rapport à la plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA) qui se met progressivement en place et d’appuyer le potentiel de création d’emplois pour la jeunesse à travers l’entrepreneuriat,

s’est réjouie, Myriam Dossou-d’Almeida.

L’inauguration de cette nouvelle usine a toute son importance au moment où le gouvernement multiplie les actions pour inciter la population à consommer les produits locaux.