• Accueil
  • Journée internationale de la femme africaine : les femmes du MDABJEJ, actrices du développement

Journée internationale de la femme africaine : les femmes du MDABJEJ, actrices du développement

Journée internationale de la femme africaine : les femmes du MDABJEJ, actrices du développement

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

C’est parées de tenues et de bijoux traditionnels  que les femmes  du cabinet du ministère du développement à la base, de l’artisanat de la jeunesse et de l’emploi des jeunes (MDBAJEJ)  ont commémoré  la  55éme journée internationale de la femme africaine ce 31 juillet 2017 au restaurant Eréwa sis à la Cité OUA.
 
Axée  cette année sous le thème national  « la transmission ce que l’on m’a transmis et ce que je veux transmettre », cette journée vise selon Gisèle Johnson, chef division des affaires administratives du MDBAJEJ à « offrir aux femmes et aux jeunes filles, les possibilités de réaliser leur potentiel au même titre que les hommes. »  Dans cette optique, elle a invité toutes les femmes à donner le meilleur d’elles- même afin d’être des femmes plus engagées et déterminées.

Le rôle historique joué par les femmes en Afrique et au Togo en particulier témoigne de leur capacité à impacter le développement de leur pays.
 
 C’est donc dans un état d’esprit de conquérantes et d’actrices du développement qu’une vingtaine de femmes du cabinet ont partagé un repas typiquement togolais, en vêtements traditionnels, pour affirmer l’authenticité et surtout la fierté d’être une femme africaine, le tout dans une ambiance conviviale et festive.

une photo de famille des femmes de MDBAJEJ Cette rencontre a également permis aux femmes du MDBAJEJ de débattre autour de plusieurs sujets relatifs à la gente féminine et particulièrement sur la question du sport. Sur ce point, elles ont, d’un commun accord, fixé une date et une heure pour pratiquer un sport collectif.

Manifestement très enthousiasmé, le gérant du restaurant Eréwa a apprécié cette initiative et a exhorté les femmes du MDBAJEJ à la pérenniser afin de valoriser la femme africaine.

La fête fût belle et c’est en toute solidarité que quelques hommes du cabinet se sont prêté au jeu du service du repas de leurs collègues féminines.