Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse

Politique nationale de développement à la base : parcours satisfaisant

Publié le : 09 aoû 2019
table d'honneur

Les acteurs du développement à la base se sont réunis ce vendredi 09 aout 2019 à Lomé pour valider le rapport d’évaluation de parcours de la politique nationale de développement à la base (PNDB).

 

 

 

La rencontre présidée par la ministre du développement à la base, madame Victoire Tomegah Dogbé, visait à partager et à valider les résultats de l’étude réalisée avec l’appui financier du Programme des Nations Unies pour le développement(PNUD) et à  en tirer des leçons. Ceci dans la dynamique des nouvelles orientations stratégiques du PND.

« Cet examen de parcours de la PNDB répond aux problèmes et priorités des communautés à la base et s’inscrit également dans les orientations stratégiques de la SCAPE, puis du PND. Elle est une approche pertinente et constitue un levier efficace de lutte contre la pauvreté et d’amélioration durable des conditions de vie des communautés. » a rappelé le Ministre chargé du développement, revenant sur les acquis de la PNDB.

 

Présent à la cérémonie d’ouverture, le préfet d’Agoè-Nyivé, Hodabalo Awaté, témoin privilégié des interventions menées dans le cadre de la PNDB au profit des communautés à la base a fait part de sa satisfaction à l’égard de la dynamique créée par la mise en œuvre de la PNDB, notamment à travers la restructuration des comités de développement à la base (CDB), des infrastructures socio-collectives réalisées et des filets sociaux mis en œuvre au profit des communautés.  

Adopté en septembre 2012 en conseil des ministres, la PNDB demeure une approche pertinente et constitue un levier efficace de lutte contre la pauvreté et d’amélioration durable des conditions de vie des communautés. Plus de 92 milliards de F CFA  ont été nécessaires pour mettre en œuvre la PNDB entre 2012-2017.

Cet investissement a permis de mettre l’accent sur le renforcement des capacités à la base qui a globalement permis de restructurer plus de 5 530 CDB, de doter  1 535 villages ou quartiers de villes de disposer de plans d’actions et de financer les microprojets de 1650 communautés de bénéficier de financements de leurs. 8616 Groupements d’Intérêt Economique (GIE) ont été par également été restructurés.

La PNDB s’est aussi réalisée à travers la  « valorisation des potentialités productives», avec  302 unités de transformation des produits agricoles installées. Par ailleurs, au titre de la promotion des infrastructures de base », plus de 2605 infrastructures sociocommunautaires de base (salles de classes, d’unités de soins périphériques, de forages, de hangars de marché etc.) ont été réalisées.

Quant à la composante  « promotion des filets sociaux » de la PNDB, elle  a permis d’octroyer des transferts monétaires à 30 000 femmes, de créer plus de 27 000 emplois temporaires. Plus de 29.000.000 de repas  chauds en tout, ont été servis dans 305 écoles.

 

Une centaine d’acteurs issus des ministères sectoriels, de la société civile et du secteur privé ont pris part à cet atelier.

Top