Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes

Oser entreprendre ça paie!

Publié le : 12 oct 2018
photo de famille

A l’occasion du troisième anniversaire de la plateforme d’échanges et de partage des jeunes entrepreneurs, « Jeudi j’ose », initiée par le Fonds d’Appui aux Initiatives Économiques des jeunes (FAIEJ), une cérémonie de remise de prix s’est tenue, ce jeudi 11 octobre 2018, afin de récompenser les jeunes entrepreneurs les plus prometteurs de l’année.

Il s’agit des 3 jeunes les plus réguliers à ce rendez-vous mensuel, les 8 lauréats du concours du « Programme de Promotion de l’Entrepreunariat des Jeunes (PPEJ) 2018» et celui de la compétition du « Forum International Jeunesse et Emploi Verts (FIJEV)», initiés par la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES).

Cette cérémonie présidée par le Ministre chargé de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomegah Dogbé, visait à célébrer l’audace entrepreneuriale de la jeunesse togolaise, d’honorer ces lauréats et de stimuler au sein de cette jeunesse la culture de l’excellence.

A travers la plate-forme mensuelle « Jeudi J’ose » ce sont  4000  jeunes Togolais sur toute l’étendue du territoire national qui ont gagné en partage d’expériences, en coaching, et en formation sur des techniques de création d’entreprise. Les 3 plus fidèles participants à cette rencontre et dont le parcours entrepreneurial a été impacté par ces rencontres ont reçu un trophée d’encouragement et un chèque de 500 000 F CFA chacun pour renforcer l’exploitation des activités de leurs entreprises respectives.


Etaient également présents le Conseiller de  la Présidence, Malick Natchaba, du Président Directeur Général du Groupe Bolloré, Charles Gafan et les représentants de TOTAL Togo et de la CONFEJES.

 « Soyez déterminés et que votre engagement suscite un engouement pour les autres qui sont autour de vous. Nous avons besoin de plus de jeunes entrepreneurs dans notre pays. Et pour ce faire n’hésitez pas à en parler autour de vous, on peut atteindre 15 000 jeunes voire même 20 000.» A déclaré le Ministre à l’endroit des quelques 600 jeunes présents dans la salle polyvalente de la Bluezone.

« Le plus important pour vous, c’est le renforcement de capacités qui vous permettra de vous outiller, et de se développer, d’avoir confiance en vous dans l’aventure qui, nous le reconnaissons n’est pas facile au début. Aujourd’hui nous avons célébré les jeunes qui participent à la Plate-forme et qui sont les plus fidèles et c’est vraiment réconfortant de voir ces efforts de la part de cette jeunesse togolaise. », a renchérit Céline Gbadamassi Mivedor, Directrice Générale du FAEIJ.

Glwadys DJONDO récompensée par FAIEJ grâce à la fidélité à la plate- forme jeudi j’ose nous livre son mots en ces termes : « J’ai participé à jeudi j’ose à plus d’une dizaine de fois et au cours de ses séances j’ai été marqué par le partage de nos prédécesseurs sur l’entrepreunariat, les difficultés qui s’y trouvent et surtout entreprendre à partir de zéro franc. Ceci m’a permise de me lancer dans la fabrication des biscuits. Et d’apprendre comment faire fonctionner mon entreprise, comment aller de l’avant et spécialement dans le domaine de la qualité. »

Ce numéro 36 de «  Jeudi j’ose » n’a pas dérogé à la règle du coaching et du partage d’expérience qui est sa spécialité avec le témoignage de Dodzi Aglaglo, promoteur de Mobile labo, gagnant du concours Startupper de l’année 2016 et fraichement lauréat du 2ème prix de l’entreprise la plus innovante dans le secteur de l’éducation organisé par l’Union Européenne avec 40.000 dollars à la clé.

Le FAIEJ a pour mission, l’Insertion socio-économique et professionnelle des jeunes à travers la promotion de l’entrepreneuriat et la facilitation d’accès au financement de leurs projets d’entreprises.

Quant au PPEJ, il s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 30 ans, scolarisés, déscolarisés ou non scolarisés, diplômés ou non diplômés, ressortissants de l’un des pays membre de la CONFEJES et ayant suivi préalablement une formation en création d’entreprise et en l’entrepreneuriat. Il a pour but de promouvoir l’esprit d’entreprise et la participation des jeunes au développement de  la nation.

Top