Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes

Discours d'inauguration de la salle de conférence du centre des jeunes d'Avédji

Publié le : 17 aoû 2018

Discours du Ministre Victoire Tomegah Dogbé à la conférence-débat inaugurant la salle de réunion du centre des jeunes d’Avédji , à l'occasion de la journée internationale de la jeunesse.

Monsieur le Représentant Résident du PNUD, Coordonnateur des agences du système des Nations Unies,

Monsieur le Représentant Résident de l’UNFPA,

Monsieur le Directeur de Cabinet,

Monsieur le Président du Conseil national de la jeunesse,

Chers amis jeunes,

Mesdames, Messieurs,

 

Je voudrais pour commencer adresser à chacun de vous ici présent, mes sincères remerciements pour votre mobilisation et votre présence à cette conférence qui marque l’ouverture officielle de la présente salle qui nous accueille.

Je remercie particulièrement les Représentants résidents du PNUD et de l’UNFPA qui ont bien voulu s’associer à nous pour animer cette activité qui s’inscrit dans le contexte de la journée internationale de la jeunesse célébrée le 12 août dernier.

Mesdames, Messieurs,

Le développement d’infrastructures socioéducatives et l’aménagement d’espaces de loisirs constituent aujourd’hui un axe majeur de la politique du gouvernement pour assurer efficacement l’encadrement et l’éducation à la citoyenneté de la jeunesse.

C’est dans cette logique que depuis 2012, le ministère a initié et met en œuvre un vaste programme pour doter les chefs-lieux des régions et certaines grandes agglomérations de notre pays de maisons ou centres de jeunes.

A l’instar des autres centres et maisons, le centre des jeunes d’Avédji se veut un espace sécurisé, dédié à l’épanouissement, l’éducation, l’apprentissage, l’expression, aux rencontres, au dialogue, et à la pratique d’activités artistiques, culturelles, sportives.

La salle que l’on inaugure ce jour a été construite et équipée sur les ressources allouées par l’Etat togolais avec un investissement total de plus de 50 millions.

Le ministère avec le soutien des partenaires œuvrera afin que très rapidement le centre dispose d’infrastructures additionnelles notamment, des aires de jeux, des salles multimédia, et de la connexion internet. Sur la même lancée, dans les jours à venir, les travaux de construction d’une salle de ce même type seront lancés au centre des jeunes d’Adétikopé.

 

Mesdames, Messieurs,

Chers jeunes,

Il est de votre devoir de vous approprier ces lieux et de pouvoir contribuer à leur animation et œuvrer pour leur pérennisation. Vous avez librement accès à ces espaces qui vous appartiennent, ce qui vous rend aussi responsables de leur bonne gestion et de leur maintien. Le Gouvernement pour sa part, s’assurera de faciliter l’accès de ces centres à tous les jeunes togolais, et de rester à votre écoute afin d’y apporter les améliorations répondant à vos besoins.

Dans les jours à venir, le gouvernement votera des textes pour doter les centres et maisons de Jeunes d’un cadre juridique qui reconnaît leur existence légale et leur donne une personnalité morale. Ceci permettra notamment de mobiliser des partenariats dynamiques pour leur développement et leur autonomisation.

C’est le lieu pour moi, de rendre hommage au Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, qui a placé les priorités de la jeunesse au cœur de sa politique et met tout en œuvre pour favoriser la réalisation du potentiel de tous les jeunes togolais sans distinction.

Je voudrais également remercier très chaleureusement nos partenaires qui nous accompagnent sur le chantier des centres et maisons de jeunes à travers des appuis en équipements ou en ressources financières. Je veux citer entre autres, l’UNFPA, le PNUD,  l’Ambassade de Chine, l’Ambassade de Suisse, le Groupe Bolloré Transport et Logistics, etc.

Nos partenaires nous accompagnent encore une fois par leur participation active à cette conférence débat autour du thème retenu cette année pour la journée internationale de la jeunesse, et le lancement d’un concours pour promouvoir la participation des jeunes à la mise en œuvre des ODD.  Je voudrais ainsi conclure mon propos en remerciant chaleureusement Monsieur le Représentant Résident du PNUD et Monsieur le Représentant Résident de l’UNFPA pour ces belles initiatives.

Dans l’espoir que cette salle de conférence abritera de nombreuses activités de ce genre, et qui sait révèlera des talents cachés de débateurs. Je vous invite, chers amis jeunes, à suivre les présentations avec une grande attention et compte sur vous pour que nous ayons des échanges riches et fructueux au cours de cette conférence.

 

Je vous remercie de votre attention.

Top