Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes

Le FAEIJ apporte les germes de l'entrepreunariat dans l'Avé

Publié le : 15 fév 2018
photo de sensibilisation

Plus qu’une mission, la sensibilisation des jeunes à la culture entrepreneuriale est un impératif auquel s’attèle le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) depuis 5 ans afin de contribuer au développement de l’esprit entrepreneurial

Plus qu’une mission, la sensibilisation des jeunes à la culture entrepreneuriale est un impératif auquel s’attèle le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) depuis 5 ans afin de contribuer au développement de l’esprit entrepreneurial chez les jeunes, de stimuler l’éclosion de l’auto emploi et l’émergence de jeunes entrepreneurs, âgés de 18 à 35 ans.

Ce fut le cas de cent quatre-vingt-onze hommes et femmes de la préfecture de l’Avé qui ont été sensibilisés à la culture entrepreneuriale sur la place publique de Dzolo, le jeudi 1er février 2018, autour du thème «l’importance de l’entrepreneuriat et le rôle de l’entrepreneur comme acteur de développement». Ce thème a été animé par le jeune entrepreneur KOUDOU Dovi, Directeur de BIO-AFRIQUE, promoteur du thé Kinkéliba qui a su communiquer aux participants le dynamisme et l’ouverture d’esprit nécessaire pour aborder le monde de «l’Entreprise» dans une approche interactive et riche en partage d’expériences entrepreneuriales.  Les échanges leur ont permis de découvrir et de s’ouvrir au monde de l’entrepreneuriat, de réfléchir à leur projet personnel et professionnel. Mais la question demeure : où trouver alors le financement pour démarrer son activité ?

L’intervention de M. Yao Anani HOUNKANLI, Directeur des Opérations au FAIEJ a apporté une réponse idoine aux préoccupations des participants à travers la présentation des divers mécanismes d’accompagnement mis en place par l’Etat pour accompagner la jeune entreprise et leur a détaillé les différents services technique et financier qu’offre le FAIEJ aux jeunes pour la mise en place de leur entreprise.

Idée de projet, « culture de graines de kinkéliba » trouvée pour les uns et toujours en quête pour d’autres, les participants entendent commencer leur marche entrepreneuriale par une formation en technique de création et d’élaboration de plan d’affaires qu’ils suivront dans les  jours à venir.

C’est dans cette ambiance conviviale que pris fin cette séance de sensibilisation autour d’une dégustation du thé de kinkeliba du jeune promoteur Koudou Dovi.
 

Top