Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse

Cantines scolaires : Les mamans-cantines formés aux vertus des aliments locaux

Publié le : 25 sep 2018
mamans-cantines

L’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base(ANADEB) a formé du 03 au 22 septembre des ” mamans-cantines”, femmes intervenant dans la préparation et le service des repas scolaires autour du thème ” Un écolier, un repas chaque jour ”dans les localités de Kougnowou dans l’Akébou,  Djarkpanga dans le Mô, Kantè dans la Kéran et à Louanga dans le Tône.

Au total 912 femmes des 304 écoles bénéficiaires de la composante ” cantines scolaires” du projet de Filets sociaux et Services de Base (FSB), ont suivi cette formation en vue de renforcer leurs capacités pour la préparation des repas scolaires à partir des denrées locales. La formation vise par ailleurs, à améliorer la qualité nutritionnelle des repas servis aux écoliers des zones pauvres, à promouvoir les conditions d’hygiène autour de cette activité, et à améliorer les indicateurs scolaires.

Dérouler en 31 sessions pour une durée de trois jours, cette formation  s’est deroulée à la grande satisfaction des mamans-cantines qui ont pu découvrir d’autres façons de composer les aliments à partir des produits locaux tout en préservant l’hygiène et la qualité des repas.

Madame Afi DEGUENOU, bénéficiaire de la formation, habitant à Tomety kondji dans le Yoto témoigne: « J’ai beaucoup appris de cette formation. Nous avons fait la pratique de la composition des légumes locaux, tels que les feuilles de moringa, de manioc, d’aloma, de la tomate fraiche et des petits poissons pour faire une sauce sans cube. Ça a été une réussite alors qu’avant ce n’était pas possible. Je suis donc très fière de la formation parce qu’elle va m’aider à préparer de bons repas pour les enfants à l’école. Ça va aussi me profiter dans mon foyer à la maison. Désormais, nos écoliers mangeront de bons plats complets qui les feront croître. Ils seront aussi en bonne santé. Vraiment, merci au Gouvernement et au Président de la République pour cette initiative».


Financées par l’Etat togolais et la Banque mondiale, respectivement à hauteur de 1 milliard de francs CFA par an et 3 milliards de francs CFA pour une durée de 3 ans, les cantines scolaires visent à accroître l’accès des enfants des communautés les plus pauvres du Togo à des repas scolaires réguliers, ce qui devrait en retour améliorer la fréquentation et la rétention dans les écoles des zones ciblées.
Pour le compte de l’année scolaire 2017-2018, l’opération de fourniture de repas a touché au total, 91.319 élèves avec 7.089.359 repas servis dans les 304 écoles des zones ciblées.

Top