Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse

Des équipements plus performants pour l’ITRA grâce au PAEIJ-SP

Publié le : 08 nov 2019
remise

Une remise d’équipement de laboratoire s’est déroulée ce mardi 29 octobre 2019 dans les locaux de l’Institut togolais de recherche agronomique (ITRA), dans le  cadre de la convention de partenariat entre le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs (PAEIJ-SP) et l’ITRA.

Estimé à cent trente-quatre millions sept cent quatre-vingt-quatorze mille six cent trente-six Francs CFA (134 794 636 FCFA), cet équipement de laboratoire est composé entre autre de deux (02) agitateurs numériques à plaque chauffante avec plateaux en céramique, de six (06)  Kits Extracteurs de Soxhlet, (entre 200 ml et 600 ml ) et vingt-quatre flacons Volumétriques en Pyrex 50 ml Classe A.

Selon les termes de la convention entre le PAEIJ-SP et l’ITRA, les coûts des différents examens effectués par l’ITRA seront réduits de 50% pour les jeunes entrepreneurs accompagnés par le PAEIJ-SP, afin d’améliorer la compétitivité des chaines de valeurs promues par les entreprises partenaires du projet sur les marchés togolais, sous régional et international à travers des produits de qualité garantissant une sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Cette remise représente également une opportunité pour le laboratoire de l’ITRA qui voit ainsi ses performances boostées. Ainsi, de dix jours, les délais pour l’obtention du certificat de qualité passe à 3 jours.

« L’ITRA a pour objectif de fournir un travail de qualité dans la sécurité alimentaire nutritionnelle durable à nos populations. Et à travers ces nouveaux équipements, il pourra améliorer sa capacité de services afin de permettre un écoulement en un temps record des produits de nos jeunes entrepreneurs agricoles », s’est réjoui Noel Koutéra Bataka, Ministre Chargé de l’agriculture, présidant la cérémonie de remise.

La stratégie du PAEIJ-SP est basée sur l’approche chaîne de valeurs et le développement de clusters agro-industriels afin de consolider la base industrielle du pays. En 3 ans ce sont 25 506 emplois directs et 88 116 emplois indirects qui ont été créés par les jeunes.

Top