Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse

Artisanat : un manuel de procédures actualisé pour répondre aux défis de l’heure

Publié le : 04 juil 2019
CRM

Début ce jeudi 04 juillet d’une série d’ateliers de renforcement des capacités des élus et employés des Chambres de Métiers et des centres de ressources pour l’artisanat en matière de gouvernance administrative, comptable  et financière.

Ces formations visent à permettre à ces acteurs des structures d’encadrement de l’artisanat de maitriser le contenu des manuels de procédures de leur structure après son actualisation.

Les participants seront ainsi outillés sur leur rôle, les missions de leur organisation ainsi que les rapports de travail et de collaboration entre les chambres de métiers, la tutelle des chambres de métiers et les autres administrations publiques (les collectivités locales et les départements ministériels).

Ces formations ont aussi pour but de favoriser l’application des textes du secteur de l’artisanat pour les CM et les CRA et le développement des compétences pratiques des participants en matière de mise en application des procédures opérationnelles, administratives, comptables et financières de leurs structures.

« Vous devez donc vous rendre disponibles, passionnés et accorder toute l’attention nécessaire à l’assimilation des modules qui vous seront dispensés, pour être qu’à terme, vous soyez en mesure de les appliquer au profit de vos mandants », a déclaré Yawotsé VOVOR,  Directeur de Cabinet du Ministère chargé de l’artisanat représentant le ministre  Victoire Tomegah Dogbé.

« C’est ce faisant, que vous aurez assumé la mission qui vous est confiée, et partant, vous aurez contribué effectivement à l’édification de notre nation. » a-t-il ajouté.

Ce renforcements des capacités des acteurs de l’artisanat entre dans le cadre des réformes entreprises par le Gouvernement dans le secteur, dans la logique du Plan national de Développement (PND) qui prévoit la mise en place des conditions pour la création de milliers d’entreprises artisanales compétitives, créatrices de richesse et d’emplois et qui participent au développement industrielle et touristique.

Au Togo l’artisanat est considéré comme un secteur pourvoyeur d’emplois et générateur de revenus. Il contribue  à hauteur de 18% à la formation du Produit intérieur brut (PIB) et à hauteur de 20% à la réduction du déficit de la balance commerciale.

Top