Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse

PUDC : De nouveaux ouvrages socio-collectifs de base pour neuf (09) quartiers de Lomé

Publié le : 13 mai 2019
remise

Victoire Tomégah Dogbé a procédé ce vendredi 10 mai 2019, à la remise officielle de plusieurs ouvrages socio-collectifs à neuf (09) quartiers de la préfecture du Golfe.

Ces ouvrages sont  réalisés à travers l’accompagnement de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Présidée par le Ministre du développement à la base, en présence du Représentant résident du PNUD au Togo, M. Aliou Dia, du préfet du Golfe, M. Komlan Agbotsè, du président de la délégation spéciale des préfectures du Golfe et d’Agoè, M. Kossi Aboka, et des chefs de canton et de quartier de la préfecture du Golfe, la cérémonie inaugurale a eu lieu à Attiégou dans la matinée puis à Adidogomé dans l’après-midi. Elle fait suite à l’inauguration par le Chef de l’Etat du marché préfectoral de Guérin Kouka le 26 février 2019.

 
 

Powered by flickr embed.

 

D’un coût total de 299 489 450 F CFA, les ouvrages réalisés dans la préfecture du Golfe s’adressent directement aux besoins réels des populations des quartiers d’Attiégou, d’Akodésséwa Kponou, de Baguida, de Kpota Colas, de Tokoin Tamé, d’Adidogomé, d’Aflao Gakli, de Lankouvi et de Totsigan.

Ces quartiers ont bénéficié de l’accompagnement de l’ANADEB pour la mise en place de hangars de marché de type cantonal, de 5 blocs de latrines, de 7 forages photovoltaïques, et de 3 magasins de stockage d’une capacité de 300 m3 chacun pouvant contenir jusqu’à 25 tonnes de marchandises.

 

La Directrice générale de l’ANADEB, Mme Mazalo Katanga a rappelé lors de son intervention, que l’accompagnement de l’Agence dans le cadre du PUDC a couvert toutes les régions du pays.  « Nous avons mis en place des infrastructures dans 13 quartiers du grand Lomé (y compris dans la préfecture d’Agoè) pour un coût total de 455 millions, en plus de la Maison des jeunes de Mango, des Maisons de la femme de Kara et de Notsè, et des marchés modernes de type préfectoral à Guérin Kouka, Blitta et Elavagnon », a-t-elle indiqué.

 

De son côté, le Représentant résident du PNUD au Togo, M. Aliou Dia a exprimé sa gratitude pour la confiance placée en son institution en lui confiant le pilotage du PUDC. Il a réaffirmé sa disponibilité à accompagner le gouvernement togolais à travers le PND. « Le Programme des Nations-Unies pour le développement reste fermement engagé à soutenir la vision sociale du Chef de l’Etat, son Excellence M. Faure Essozimna Gnassingbé, dont plusieurs efforts importants sont consentis dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale », a-t-il déclaré.

Il indique par la suite que la présente cérémonie constitue une étape importante dans la mise en œuvre du PUDC par des actions concrètes de la politique sociale du Chef de l’Etat visant à réduire de façon significative les inégalités et de lutter contre la pauvreté dans les zones peu ou mal desservies.

Dans son intervention, le ministre Victoire Tomégah Dogbé a souligné que la vision du Chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé, à travers le PUDC, est d’accélérer significativement l’accès des communautés défavorisées à des infrastructures, équipements et services socio-économiques de base répondant, ainsi à leurs besoins prioritaires et ayant un impact tangible sur leurs conditions de vie. Elle a transmis aux populations Ses salutations et Son message de paix, gage d’un développement harmonieux et du succès du Plan national de développement (PND). Elle a fini en exprimant la gratitude du gouvernement à tous les partenaires, particulièrement au PNUD.

Lancé en 2016, à Mandouri au nord du Togo pour « corriger le déséquilibre entre les différentes régions en matière d’infrastructures et consolider ainsi les progrès réalisés par le Togo dans la lutte contre l’exclusion sociale », le PUDC est un ambitieux programme porté par le Gouvernement togolais, et financé à hauteur de 2.114.607.986 francs CFA, pour ce qui relève du partenariat entre le ministère du développement à la base et le PNUD.

Top