Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse

Promotion de l’entrepreneuriat au Togo : Plus de concertation et de synergie pour plus d’efficacité des actions

Publié le : 19 avr 2019
atelier

On en sait un peu plus sur le format de la plateforme de concertation des acteurs de l'entrepreneuriat au Togo. Et pour en analyser les contours, la proposition de son format a fait l’objet d’un atelier de validation ce mercredi 17 avril à Lomé.

Cet atelier est le fruit d’une étude diagnostique préparatoire qui a permis de sonder et recueillir les orientations et propositions des différents acteurs et parties prenantes impliquées dans la problématique de l’entrepreneuriat des jeunes au Togo. Une initiative du Fonds d’Appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) qui a jeté les bases de ce projet depuis février 2017.

Mais, a-t-elle ajouté, « La recommandation qui apparaît clairement est que ce sera une plateforme numérique qui sera combinée avec d’autres actions  physiques notamment  la rencontre des différents acteurs de l’entrepreneuriat comme ce qu’a initié la coalition nationale pour l’emploi des jeunes. » a expliqué la Directrice Générale du FAIEJ, Sahouda Gbadamassi Mivedor, à l’entame de l’atelier.

En effet, selon  les résultats de l’étude menée par l’équipe de consultants conduite par Elodie Koundouno, consultante internationale, ils sont plus de 114 acteurs à œuvrer dans le sens de la problématique de l'entrepreneuriat et de l'emploi des jeunes au Togo. Et cette multiplicité n'est pas sans conséquences, puisqu'elle engendre des redondances dans les méthodologies et  une certaine limite constatée dans l’efficacité et l’efficience des interventions et dispositifs entrepreneuriaux entre autres.

Une situation qui nécessite la création d'un cadre de concertation entre ces acteurs afin de mieux adresser la problématique de l'emploi des jeunes au Togo.  

Dans cette dynamique, le FAIEJ bénéficie de l'appui technique et financier de l'Organisation internationale de la francophonie. Un soutien qui selon l’Attaché de programme à l’OIF, M. Honfo Agossou, rentre dans la droite ligne des actions menées par l'OIF en faveur de la  promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi.

« L’objectif est que les acteurs puissent trouver dans cette plateforme un cadre de discussion, d’harmonisation et de construction de synergie pour plus d’efficacité de leurs différentes actions, et qui va dans le sens des engagements pris par notre organisation pour soutenir tout ce qui est dispositif d’emploi et d’entrepreneuriat des jeunes et aussi bien qui s’aligne au niveau des priorités du gouvernement Togolais notamment dans le cadre du Plan National de Développement (PND) pour  un développement, non seulement  économique, mais aussi inclusif porté par les jeunes et femmes entrepreneurs. » , a-t-il précisé.

Par ailleurs, le rapport issu de cet atelier de validation permettra de baliser la voie à la mise sur pied effective de cette plateforme dont l’idée a l’assentiment de toutes les parties prenantes.

 

Top