Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la base, de l'Artisanat et de la Jeunesse

Plein feux sur la maison des jeunes de Lomé

Publié le : 17 jan 2019
danseurs

Contribuer à la formation et à l’encadrement socio-éducatif des jeunes afin de faire d’eux des acteurs qui participent pleinement au développement du Togo : telle est la vocation des maisons  et centres des jeunes. Ces infrastructures au nombre de 6 sont réalisées par le ministère chargé de la jeunesse dans les 5 régions du pays afin d’offrir à la jeunesse un package d’activités qui répondent à leurs besoins d’épanouissement socio culturel et sportif.

C’est ainsi que du 16 janvier au 02 février 2019, une série d’activités phares sont exécutées afin d’inviter à la découverte de la maison des jeunes de Lomé, située dans le quartier d’Amadahomé, à la périphérie Ouest de Lomé.

Etendue sur environ 4 hectares, la maison des jeunes de Lomé est un complexe qui comprend un amphithéâtre de 1000 places, une bibliothèque, des salles pour les formations, conférences et animations, un snack bar et une aire de sports (football, basketball, handball et Volleyball). D’autres infrastructures tels que des hébergements temporaires, un centre d’écoute pour la santé des jeunes etc. viendront à terme développer l’éventail des activités offertes aux jeunes de Lomé.

 

Le programme de découverte de la maison des jeunes s’étale sur plus de deux semaines et comprend des activités telles que les compétitions sportives (football et basketball, etc.), l’initiation aux métiers d’artisanat (peinture-batik, art plastique), les activités socio-culturelles (danse, musique, etc.), la promotion de la culture entrepreneuriale (concours de meilleure entreprise, échanges d’expériences, mini-foire d’exposition, etc.) et le renforcement des capacités des chercheurs d’emploi.

Les maisons des jeunes sont destinée aux jeunes sans distinction aucune, issus aussi bien des milieux ruraux que urbains, extrascolaires, déscolarisés ou scolarisés, diplômés de l’enseignement supérieur et des centres de formation professionnelle.

Il existe également à travers le pays des centres de jeunes et les centres ruraux d’activités socio-éducatives qui forment gratuitement les jeunes aux métiers de l’artisanat.

Contribuer à l’éveil des talents, à l’encadrement socio-éducatif et des jeunes, faire en sorte que les jeunes puissent parvenir à leur autonomisation et se rendent utiles à leurs communautés » a résumé Arime Télata Anala, Directeur de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, décrivant les missions des maisons et centres des jeunes.

Top