Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes

Des CRASE pour faciliter la formation professionnelle des jeunes ruraux

Publié le : 31 juil 2018
maconnerie

Victoire Tomégah  Dogbé, ministre du développement la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, a bouclé sa tournée entamée mercredi par la visite des Centres Ruraux d’Activités Socio-Educatives (CRASE) de Kpélé-Govié et celui de Kuma-Dunyo dans la Région des Plateaux ce 27 juillet 2018.

Installées dans les années 1980 les CRASE ont pour objectif  de faciliter la formation professionnelle des jeunes dans différents métiers notamment, la couture, l’élevage, la forge, la coiffure, la culture attelée, la menuiserie, la mécanique-auto, la soudure etc. afin de freiner l’exode rural et la délinquance juvénile.

Le  CRASE de Kpélé-Govié  émane d’un groupe d’enseignants militant dans un mouvement connu sous le nom de CEMEA-TOGO (centre d’entrainement aux méthodes d’éducation actives) vers les années 1960.
Il servait de  cadre d’organisation des activités de loisirs pendant les vacances avant d’être confié à partir de 1972, ministère de la jeunesse, des sports et de la culture qui le transforma en un cadre de formation professionnelle (couture, coiffure, maçonnerie, menuiserie et la mécanique-auto) afin de freiner l’exode rural et la délinquance juvénile des jeunes du milieu.

Le CRASE de Kpélé –Govié compte 69 apprentis répartis en 6 corps de métiers à savoir : coiffure, couture, maçonnerie, soudure –électricité, mécanique –auto, menuiserie.

Le CRASE de Kuma-Dunyo est situé dans le canton de Kuma-Adamé  sur une montagne. Au départ c’était une école privée créée par feu Gérard TOVIEKU, un autochtone du village avec l’appui financier de l’Association Suédoise pour le Togo (AST) dans les années 1970.
Cette école a été récupérée par l’Etat togolais pour installer le CRASE après la signature du protocole d’accord entre le ministère de la jeunesse, des sports et de la culture d’antant et les responsables de l’association d’alors en vue de la formation des jeunes en couture, coiffure, la menuiserie, la forge et l’élevage.

Le centre s’étend sur une superficie de 05 hectares 95 ares 61 centiares. On y trouve  un bloc de logements pour les apprenants ayant une capacité d’accueil d’environs cinquante (50) personnes.
Aujourd’hui le centre de Kuma- Dunyo compte 13 apprentis repartis dans deux corps de métiers : la couture  et la menuiserie.

« Pour faciliter la vie à nos apprenants nous leur donnons une parcelle de terre pour des cultures, les récoltes leur permettront de payer les frais de formation et subvenir à leur propre  besoin », explique Komi Kodjo, Directeur du centre.

La formation  dans les CRASE dure 3 ans et est certifié à la fin par un Certificat de Fin d’Apprentissage (CFA).Les frais de formation s’élève à 10 000 Fr CFA.

Les Centres Ruraux d’Activités Socio-Educatives (CRASE)  sont des centres mise en place par le ministère  chargé de la jeunesse  pour faciliter la formation professionnelle des jeunes en milieu rural  servant  par la même occasion  un cadre d’organisation des activités de loisirs socio-éducatives, culturelles, de manifestations publiques et des rencontres sportives.

Le Togo dispose aujourd’hui de 4 CRASE à Kpélé- Govié, Kuma –Dunyo, Bangéli et Morétan.


 

Top