Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes

Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP)

Résumé

Le Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP)  est un projet de l’Etat Togolais initié par  le  Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes (MDBAJEJ). Il est  conjointement financé par le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Etat togolais. Il répond à la préoccupation de l’emploi des jeunes au Togo et promeut l’entrepreneuriat dans les secteurs porteurs, notamment le secteur agricole. Il a une durée de 5 ans et a démarré en 2016. Il couvre tout le territoire national avec un accent particulier sur les régions les plus pauvres notamment les régions des savanes, Centrale et Plateaux. Il prendra fin en 2020.

Le projet a pour objectif de contribuer à créer les conditions d’une croissance économique plus inclusive à travers le renforcement de l’employabilité des jeunes et la promotion de l’entreprenariat dans les secteurs porteurs. Il vise la création de 19 600 emplois à l’horizon 2020 et cible les filières maïs, manioc, soja, petits ruminants et volailles. Il se met en œuvre à travers  l’approche chaîne de valeur agricole (de la production à la consommation en passant par la transformation et la commercialisation) et le développement de clusters agro-industriels (concentration ou regroupement de producteurs, d’agro entrepreneurs et de prestataires de services d’appui qui sont engagés et interconnectés dans le même sous-secteur et construisent des réseaux d’affaire e valeur pour relever les défis communs).

1 200 jeunes de 18 à 45 ans dont 30 % de femmes et 1000 groupements de petits producteurs / éleveurs et 200 femmes issues des villages vulnérables  bénéficieront des services non-financiers et financiers, afin de créer et gérer leurs entreprises et de fournir des biens et services aux autres acteurs du cluster (un cluster est composé au moins d’une entreprise structurante, des producteurs agricoles et de jeunes entreprises à créer dans les maillons amont et aval).

Le projet  entend apporter une réponse conjoncturelle aux besoins d’insertion des jeunes via un appui à l’entreprenariat en particulier dans les chaines de valeur agricole. Un appui spécifique aux populations vulnérables issues des villages vulnérables et enclavés sera apporté afin de les connecter à la dynamique économique que le projet entend impulser en zone rurale.

En outre, le projet envisage d’apporter une solution structurelle au sous-emploi des jeunes en développant les outils de prospective et d’adaptation du système de formation professionnelle aux besoins du marché du travail.

Contexte


Le secteur agricole, qui concentre plus de 70% de la population active togolaise, est sous valorisé malgré ses fortes potentialités compte tenu de la faible transformation des produits. Il en résulte un niveau de pauvreté et de chômage qui touche particulièrement les couches vulnérables que sont les jeunes et les femmes. Pour favoriser la promotion d’une agriculture de marché à travers l’entreprenariat agricole, l’Etat Togolais à travers le ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a initié le présent le Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP).

 

Description

Le projet vise le renforcement de capacité des principaux maillons de la CVA qui seront interconnectés. Ainsi, le PAEIJ-SP veillera à améliorer la compétitivité des entreprises structurantes identifiées dans les chaînes de valeur agricoles à fort potentiel économique. Il appuiera  l’accompagnement à la création d’entreprises jeunes (TPE et PME de production de biens et services) et à leur insertion dans les maillons amont et aval des entreprises structurantes à travers la promotion de partenariats gagnant-gagnant susceptibles de renforcer la compétitivité de la chaîne entière. Les effets escomptés sont l’amélioration des revenus de tous les intervenants (y compris les petits producteurs et les entreprises de services agricoles), et en définitive, l’auto-emploi et la création d’emplois salariés décents et durables. La stratégie du PAEIJ-SP sera basée sur l’approche chaîne de valeur et le développement de clusters agro-industriels afin de consolider la base industrielle du pays.

Objectifs

Objectif général : Contribuer à créer les conditions d’une croissance économique plus inclusive à travers le renforcement de l’employabilité des jeunes et la promotion de l’entreprenariat dans les secteurs porteurs

Objectifs spécifiques

• Offrir des conditions d’emploi plus favorables aux jeunes et réduire la pauvreté ;

• Insérer les jeunes sur le marché de travail amélioré ;

• Améliorer les revenus des bénéficiaires du projet.

Etat d'avancement

Après 17 mois de mis en œuvre, les résultats ci-après sont obtenus :

  • 8 000 jeunes organisés en entreprises coopérative et individuelle qui produisent le maïs, le manioc et le soja (400 coopératives et 312 primo individuels) pour 13 entreprises.
  • 8 PME de transformation et 5 entreprises agrégatrices accompagnées.
  • 80 entreprises coopératives et 9 entreprises individuelles financées pour un montant de 65 875 000 FCFA.
  • 2 PME et 1 entreprise agrégatrice financées pour 280 000 000 FCFA.

 

 

 

Prochaines étapes

  • Accompagner 4000 nouveaux jeunes dans les maillons de la production et de services (labour, transport et distribution)
  • Poursuivre l’accompagnement des 13 anciennes entreprises et 4 nouvelles
  • Rendre opérationnel le mécanisme de financement du projet
  • Réaliser l’étude sur les besoins en compétence
  • Mettre en place l’identifiant unique pour les jeunes

Equipe projet

L’équipe du projet avec à sa tête Yves Agbo, est une entité de quatorze (14) personnes dont huit (8) experts et six (6) agents d’appuis qui assurent l’implémentation des activités. 

Point de contact

Siège de l’Unité de Gestion. Angle rues avenues Sarakawa et du Gouverneur à côté de l’Office du BTS. 1 BP : 1299 Lomé 1  - Tél. : (228) 22 21 17 05 - Fax (228) 22 61 07 25 – WhatsApp : 91 57 33 96- Email: paeijsptogo@gmail.com

Infographies liées

Articles liés

13 juil 2018

Dix superviseurs sont en formation, du 11 au 17 juillet 2018, à l’Institut national de la statistique, des études économiques et démographiques (INSEED) sur les outils de collecte de données permettant de mesurer périodiquement l’impact du projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP) sur ses bénéficiaires.

09 juil 2018
 
Fidèle à sa méthode de pilotage qui met en son cœur le suivi de proximité, Victoire Tomegah Dogbé, ministre chargé de l’emploi des jeunes, accompagnée de Mme Khadidia Diabi, Représentante pays de la Banque Africaine de Développement (BAD), a remonté les différents maillons de la chaîne de valeur « farines enrichies de maïs, soja et manioc » , soutenue par le PAEIJ-SP ces 5 et 6 juillet 2018, dans les régions maritime et des Plateaux.

Documents

communiqué de presse de la validation de l'étude du PAEIJ-Sp
21 sep 2018

Plan Stratégique national de l'emploi des jeunes
19 mar 2018
Top