Aller au contenu principal

Les jeunes de Pessaré s'initient aux notions d'entrepreunariat

Publié le : 14 fév 2018
photo de la formation

Faisant suite à une sensibilisation sur la culture entrepreneuriale le samedi 27 janvier les jeunes femmes et hommes de Pessaré, canton situé à 50 kilomètres environ de la ville de Kara, ont été formés par le FAEIJ

Faisant suite à une sensibilisation sur la culture entrepreneuriale le samedi 27 janvier les jeunes femmes et hommes de Passaré, canton situé à 50 kilomètres environ de la ville de kara, ont été formés par le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) en entrepreneuriat sur la base de l’outil FODA, du 30 janvier au 03 février 2018.
Ils sont au total une trentaine de jeunes à répondre à la première phase de cette formation axée sur la compétence interactive et à caractère participatif, qui amène les formateurs/facilitateurs à user de la méthode expérimentale faisant appel au vécu quotidien des participants, aux brefs exposés suivis de discussions, au brainstorming, à la simulation, au travail individuel de maison et en petits groupes, aux illustrations et aux jeux de rôles.

Cette formation vise à amener les participants à évaluer leurs caractéristiques et leurs compétences relatives aux exigences de la vie entrepreneuriale, à trouver une idée de projet et à élaborer un plan d´affaire pour la création de leur propre structure ; exercice auquel ces jeunes formés se prêteront les jours à venir au cours de la formation FODA II qui se déroulera du 19 au 23 février 2018.

Pour ce faire, une période de deux semaines leur a été accordée afin de collecter les informations de base qui serviront lors de l’élaboration de leur draft de plan.

Attente comblée, ces jeunes sont plus que déterminés à entreprendre, nous témoigne l’un des participants, M. Paul LAMATETOU, futur entrepreneur dans le domaine de la prestation de services informatiques : « Cette première partie de la formation a été impeccable et nous sommes heureux d’être encadrés par l’un des meilleurs formateurs. Ce dernier a pris soin de nous expliquer en détails les différents modules. Nous sommes confiants qu’au sortir de la formation nous seront suffisamment outillés pour emboîter les pas de nos aînés. »
 

Top