Aller au contenu principal
Ministère du Développement à la Base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes

Discours de Madame le ministre pour le lancement du projet de filets sociaux et services de base et le projet d’opportunités d’emploi des jeunes vulnérables.

Publié le : 12 fév 2018

Excellence Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Président de l’ Assemblée nationale,

Messieurs les ministres

Madame la Représentante résidente de la Banque mondiale,

Mme la Représentante Résidente du PNUD, coordinateur du Système des Nations-Unies,

Monsieur le Préfet de Doufelgou, Messieurs les Préfets,

Honorables députés à l’Assemblée nationale,

Mesdames messieurs les directeurs et représentants des structures partenaires,

Autorités Militaires

Distingués Chefs traditionnels,

Honorables invités,

Mesdames, messieurs,

Avant toute chose, Je voudrais vous remercier vivement pour l’insigne honneur que vous nous faites, Excellence Monsieur le Président de la République, en présidant personnellement cette cérémonie de lancement de ces deux projets : celui des filets sociaux et services de bases et celui pour les opportunités d’emplois des jeunes vulnérables.

Votre présence ici à nos côtés, et ce en dépit de votre agenda chargé est le témoignage éloquent de votre volonté d'asseoir une véritable inclusion sociale et économique de toutes les couches sociales de notre pays sans distinction aucune.

Le 03 janvier dernier, dans votre message à la Nation à l’occasion du nouvel an, vous rappeliez la nécessité, je cite : « de continuer sans relâche la lutte contre les fléaux que sont la pauvreté et la précarité ; de renforcer les mécanismes d’auto emploi ; d’amplifier les filets sociaux tels que les transferts monétaires dans notre pays. »

Oui, satisfaire les besoins fondamentaux des communautés à la base en matière de santé, d’éducation, d’accès à l’eau et à l’énergie, de désenclavement, de revenus ; lutter contre la faim, investir dans l’humain, multiplier les opportunités de création d’emplois pour les jeunes et les femmes, voilà autant de défis qui guident votre action, une action que vous menez sans relâche pour le bien-être de tous les togolais.

Excellence, merci infiniment pour votre si noble vision.
Je voudrais en votre nom adresser mes vifs remerciements à tous et à toutes qui avez fait le déplacement de Yaka. Aussi, une attention toute particulière pour les vaillantes populations de la KOZAH et Doufelgou qui sont venues en grand nombre assister à l’évènement de ce jour.

Mesdames messieurs,

Chers invités,

Comme vous le savez, grâce aux efforts conjugués du gouvernement, des populations et des partenaires, le taux de pauvreté recule dans notre pays tel que démontré par les résultats de la dernière enquête QUIBB : l’incidence de la pauvreté est passé de 61,7% à 55,1% entre 2006 et 2015. De même, les inégalités entre nos régions se réduisent.

Mais comme l’a toujours martelé son Excellence Mr le Président de la République, il nous faut aller plus loin et plus vite pour éliminer totalement la pauvreté tant dans les milieux urbains que ruraux.

En rappel depuis 2005, avec le concours des partenaires, différents programmes ont été initiés, notamment le Programme d’Urgence pour la Réduction de la Pauvreté, en passant par le Projet de Développement Communautaire (PDC), le Projet de Développement Communautaire et Filets Sociaux (PDCplus), le Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures socio communautaires ; pour répondre aux besoins exprimés par les populations à travers une démarche participative.

Ainsi,

2670 infrastructures socio collectives ont été mises en place.
Avec la mise en place de cantines scolaires gérées par les communautés, 50 millions de repas chauds ont été servis à des élèves dans 304 écoles.
Environ 30.000 femmes des régions de la Kara et des Savanes ont bénéficié de transferts monétaires.

Les mécanismes d’accompagnement et de soutien aux femmes aux jeunes, aux agriculteurs, pour renforcer leur inclusion et leur autonomisation financière tels que le PSAEG, le FAIEJ, le PRADEB, le FNFI, et le programme volontariat ont été également développés.

Toutes ces initiatives ont eu un impact significatif sur les populations bénéficiaires.

Elles ont permis d’améliorer et de renforcer la fourniture et l’accès à un minimum vital commun aux communautés à la base en veillant à leur responsabilisation et leur auto promotion.

A titre d’illustration,

• Le programme de cantines scolaires contribue à l’amélioration des taux de fréquentation et d’achèvement de l’école primaire, tandis que le programme des transferts monétaires a favorisé la croissance de milliers d’enfants, la consultation prénatale ainsi que l’utilisation des formations sanitaires pour les soins de santé.

Au vu des résultats probants et des impacts constatés, le passage à échelle des filets sociaux est une demande constante des populations. Le Président de la République a bien reçu le message et l'a annoncé le 3 janvier 2018.

• La multiplication des opportunités pour l’autonomisation des jeunes demeure l’une des priorités du gouvernement à laquelle répondent les programmes d’entreprenariat et d’engagement citoyen par le volontariat national (JDS/VEC) qui mobilise déjà plus de 6000 jeunes en décrochage scolaire.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Mesdames, messieurs,

Honorables invités,

C’est dans la continuité de toutes ces initiatives et avec une réelle volonté d’accélération et d’intensification du gouvernement togolais que :

• le Projet de filets sociaux et services de base, FSB et

• Et celui d’opportunités d’emploi pour les jeunes vulnérables EJV.

Sont aujourd’hui initiés pour un coût total de 26,4 milliards de FCFA. L'Etat togolais apportera des ressources additionnelles d'environ 9 milliards de FCFA, sur 5 ans, pour marquer sa détermination à améliorer les conditions de vie des populations togolaises. Ceci sans compter la contribution pour la passage à l'échelle pour les transferts monétaires.

Dans le cadre de ces deux projets, il s’agira précisément d’assurer aux ménages et aux communautés défavorisées, un meilleur accès aux infrastructures socioéconomiques de base et aux filets sociaux d’une part, et de fournir des opportunités de génération de revenus aux jeunes pauvres et vulnérables ciblés du Togo, d’autre part.

Leur mise en œuvre relève de la responsabilité de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) qui s’inspirera de l’approche du développement conduite par les communautés (DCC) et de la stratégie d’intervention fondée sur la participation des bénéficiaires. L’Agence devra aussi créer les conditions pour encourager une bonne synergie avec les services techniques de l’Etat, les associations et ONG en vue de fédérer les efforts pour l’atteinte des résultats.

Je suis convaincue que l’ANADEB fera, comme à l’accoutumée, preuve d’abnégation, de professionnalisme, et d’un suivi constant de l’avancement de la mise en œuvre en collaboration avec les bénéficiaires.

La responsabilité de ces derniers est engagée dans le processus de planification et de priorisation des projets de leur développement. Dans le cadre de la passation des marchés, la sélection des prestataires et le suivi de l’exécution des microprojets leur seront délégués.

Je tiens aussi à inviter toutes les parties prenantes à travailler ensemble dans un climat de paix, de confiance, d’entente et de respect mutuels, conditions nécessaires au développement et à l’atteinte de nos objectifs de croissance.

Mesdames, messieurs,

Honorables invités,

Je voudrai renouveler les sincères remerciements du Gouvernement togolais au Groupe de la Banque mondiale pour son engagement continuel à accompagner le Togo dans sa politique de développement. Et pour la confiance placée en l’ANADEB pour la mise en œuvre des deux projets.

Je voudrais ensuite féliciter et remercier

• tous les départements ministériels qui ont collaboré à la conduite du processus de préparation, de négociation et de mise en vigueur de ces projets.

• les partenaires techniques et financiers,

• les communautés à la base et leurs leaders dont je salue ici l’engagement et la détermination face au défi du développement à la base.

Je voudrais mentionner le rôle central de nos distingués Chefs traditionnels dans la mobilisation des populations autour des projets communautaires.

Mesdames et messieurs, Je voudrais profiter de cette tribune et au nom de tous les bénéficiaires (jeunes, femmes, enfants, etc) réitérer ma reconnaissance au Chef de l’Etat pour sa vision et sa détermination à faire reculer les frontières de la pauvreté au Togo, à œuvrer sans relâche pour le bien-être et l’inclusion de toutes les togolaise et de tous les togolais. Le 05 avril dernier, il avait personnellement présidé la séance de signature des conventions de financement de ces deux projets, et aujourd’hui il nous fait l’honneur de présider leur cérémonie de lancement.

C'est la preuve de votre constante attention pour le bienêtre des populations, gage de cohésion sociale dans notre pays.

Pour conclure mon propos, je voudrais au nom du Chef de l’Etat, déclarer officiellement lancés, le projet de filets sociaux et services de base et le projet d’opportunités d’emploi des jeunes vulnérables.

Que Dieu nous bénisse, qu’il bénisse le TOGO

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Top