Aller au contenu principal

REVUE ANNUELLE 2017 ET ELABORATION DE PTBA 2018 DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT A LA BASE, DE L’ARTISANAT, DE LA JEUNESSE ET DE L’EMPLOI DES JEUNES

Publié le : 05 fév 2018

DISCOURS D’OUVERTURE DE MADAME LE MINISTRE 

Mesdames et Messieurs les Ministres et chers collègues ;

Excellence, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs ;

Madame la Consule de la fédération Suisse au Togo ;

Mesdames et Messieurs les représentants résidents des institutions internationales au Togo ;

Monsieur le Conseiller du Président de la République ;

Monsieur le Conseiller du Premier ministre ;

Monsieur le Président des chefs traditionnels du Togo ;

Vénérables Chefs Traditionnels ;

Autorités Militaires

Mesdames et Messieurs les représentants des institutions partenaires ;

Mesdames et Messieurs les Représentants des Ministères partenaires ;

Chers collaborateurs ;

Mesdames et Messieurs,

Pour commencer, permettez-moi de vous souhaiter à toutes et à tous la chaleureuse bienvenue à cette rencontre à laquelle mon ministère attache une très grande importance.

Je voudrais également saluer tout particulièrement nos partenaires et bénéficiaires dont la présence ici témoigne de l’intérêt qu’ils accordent au développement communautaire, à l’artisanat et aux questions relatives à la jeunesse et à l’emploi des jeunes.

Mesdames,

Messieurs,

Distingués invités,

Depuis 2011, la revue annuelle des interventions du Ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes nous donne l’occasion d’échanger avec nos partenaires, les principaux acteurs de la mise en œuvre des projets et les bénéficiaires pour procéder à une analyse rétrospective des actions entreprises au cours de l’année écoulée et nous accorder sur les perspectives.

Ce sont des échanges constructifs dont la finalité est de tirer les leçons apprises au cours de la mise en œuvre et de recueillir les différentes contributions pour l’amélioration de nos actions sur le terrain.

Non seulement ils s’inscrivent dans le cadre du principe de redevabilité auquel nous avons souscrit, mais également se veulent un exercice participatif dont les objectifs visent à :

o   Analyser   l’ensemble de l’action du ministère du développement à la base ;

  • Apprécier ensemble avec les acteurs, les résultats obtenus en les comparant aux cibles fixées pour l’année écoulée ;

  • Identifier les difficultés rencontrées au cours des phases de mise en œuvre et en tirer les leçons pour les prochains projets ;

  • Tracer de nouvelles perspectives pour un meilleur impact sur les conditions de vie des populations en prenant en compte les orientations nationales, les nouveaux défis à relever ainsi que les opportunités à saisir ;

  • S’accorder sur une programmation de l’action au cours de l’année à suivre et sur l’approche de coordination, de coopération et de suivi pour une mise en œuvre efficace et efficience des plans de travail. 

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, la mise en place du Ministère en charge du développement à la base répond au souci d’inclusion et de participation des organisations communautaires, des personnes vulnérables, des jeunes et des femmes et des populations rurales.

A travers des mécanismes de participation citoyenne, nos approches d’intervention mettent l’être humain au centre du développement. Elles permettent au citoyen de poser les diagnostics de ses besoins et d’en établir les priorités, de s’impliquer, de s’assurer de la bonne mise en œuvre des programmes et projets, de mesurer les progrès et de témoigner des changements.

 

Au regard des enquêtes nationales récentes, je voudrais relever que la mise en œuvre de nos actions stratégiques a contribué à atteindre des résultats positifs, entre autres: (i) La baisse des inégalités comme en témoigne le coefficient de Gini qui est passé de 0,361 à 0,380 sur la période 2006-2015 ; (ii) La baisse du taux de chômage des jeunes (15-35 ans) de 8,5% en 2011 à  4,5% en 2015 ; (iii) La réduction significative de 6,63 points l’incidence de pauvreté qui est passé de 61,7% à 55,1% entre 2006 et 2015 selon la dernière enquête QUIBB (Questionnaire Union des Indicateurs de Base de Bien Etre).

 

Ces résultats nous confortent dans la poursuite de la vision di gouvernement qui est d’assurer durablement un accès à toutes les communautés de notre pays au «minimum vital commun», à l’horizon 2032.

Mesdames et Messieurs,

Les ressources mises à la disposition de notre département, soit 20, 87 milliards de FCFA nous ont permis de poursuivre et de renforcer pour le compte de l’année 2017 nos actions prioritaires notamment : (i) l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base, (ii) la mise en œuvre du Plan Stratégique National pour l’Emploi des Jeunes et du Plan d’Action Opérationnel de la Politique de la Jeunesse, (iii) la Promotion de la finance inclusive jusqu’en septembre 2017 et (iv) la Promotion de l’artisanat.

 

Toutes ces actions sont en étroite cohésion avec les politiques sectorielles, la Stratégie de Croissance accélérée et de promotion de l’Emploi (SCAPE) et le programme d’actions prioritaires qui en découle. De ces actions prioritaires susmentionnées sont issus des résultats probants au cours de l’année 2017 dont je voudrais résumer les plus saillants:

1.   Du point de vue de l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base, 

 

o   277 infrastructures sociocommunautaires et économiques ont été mises en place et réhabilitées en l’occurrence 60 salles de classes, près de 70 unités d’infrastructures marchandes, 14 forages et mini adduction d’eau grâce à l’Agence nationale d’appui au développement à la base ;

o   1 700 groupements ont vu leurs capacités être renforcés et accompagnés  pour des Activités Génératrices de Revenus ;

o   Près de 89 000 élèves ont bénéficié de repas chauds dans le cadre du programme d’alimentation scolaire; 

o   17 360 ménages ont bénéficié des transferts monétaires portant ainsi à près de 30 000 le nombre total de ménages touchés par la phase pilote de ce projet.

Je voudrais au passage saluer une fois encore les excellentes performances du projet de développement communautaire et des filets sociaux (PDCplus) mis en œuvre avec la Banque mondiale sur la période 2013-2017 et qui ont permis de mettre en place 346 infrastructures de base dans les communautés vulnérables, de financer 208 activités génératrices de revenus des groupements, etc. L’ensemble de ces réalisations ont été géo-référencées et sont consultables sur le Web.

 

2.    S’agissant de la promotion de la jeunesse et de  l’emploi des jeunes,

Notre département à travers les dispositifs du FAIEJ, du PRADEB, de l’ANVT et du PAIEJ-SP a, au cours de l’année 2017,

o   Créé près de 6 270 emplois durables essentiellement en faveur des jeunes et 22 130 emplois temporaires à travers principalement les travaux à haute intensité de main d’œuvre ;

o   Mobilisé et alloué plus d’un milliard six cent millions FCFA  aux jeunes entrepreneurs sous forme de crédits dans le cadre du PRADEB, du FAIEJ et du PAEIJ SP ;

o   Déployé 4 220 nouveaux volontaires grâce à l’Agence Nationale de Volontariat ;

o   Appuyer la mise en place de 768 micro-entreprises créées par les jeunes à travers le FAIEJ, le PRADEB et le PAEIJ SP ;

o   Sensibiliser et éduquer 100 000 jeunes grâce aux activités socioéducatives organisées au profit des jeunes .

 

3.   Enfin, au titre de la promotion de l’Artisanat, 

 

  • Nos efforts ont plus ciblé le renouvellement des organes d’encadrement du secteur et la mise en place de la faitière des chambres de métiers.

 

o   Nous avons poursuivi la mise en place des centres de ressources artisanales (7)

o   Des artisans ont été formés en entreprenariat et sur d’autres thématiques techniques et ont participé aux différentes foires nationales et internationales pour la promotion et la valorisation des produits artisanaux ;

S’agissant de la lettre de mission du ministère, le taux moyen d’exécution physique s’établit à 96 % avec un taux de décaissement de l’ordre de 99,95%. En 2016 ces performances s’établissaient respectivement à 90% et 91%. Des résultats satisfaisants, fruits d’un travail d’équipe avec l’ensemble des parties prenantes.

Mesdames et messieurs,

Je voudrais saisir ce cadre pour témoigner notre profonde gratitude au Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, pour son leadership et son souci permanent d’impliquer les femmes, les jeunes, les artisans, les communautés à la base dans l’édification d’un Togo plus inclusif.

A nos partenaires (Banque Mondiale, PNUD, …) j’adresse nos vifs remerciements pour votre appui technique et financier pour l’atteinte de nos objectifs.

Je voudrais aussi remercier toute l’équipe du ministère pour le travail abattu afin de repousser les limites de la pauvreté dans notre pays. Je voudrais exprimer, notre reconnaissance à tous les préfets et chefs traditionnels du Togo, garants des us et coutumes mais aussi ambassadeurs de paix, de cohésion sociale, pour leurs œuvres aux côtés des Comités de Développement à la Base (CDB) dans la mobilisation communautaire autour de nos actions.

Mesdames et Messieurs,

Comme je le mentionnais plus haut, la présente revue est un cadre de partage et d’échanges qui nous offre l’occasion de capitaliser les acquis de l’année écoulée, de revoir nos approches à travers vos apports pour mieux faire face aux défis innombrables  qui nous attendent cette année 2018.

En effet, les résultats atteints au cours de l’année 2017 sont certes encourageants, mais nous sommes conscients qu’il reste encore beaucoup de défis tels que rappelé par le  Chef de l’Etat lors de son adresse  à la nation le 03 janvier dernier.

Ainsi, les actions à caractère social et à l’endroit de la jeunesse seront renforcées et portées à l’échelle.  Pour le programme des transferts monétaires, les bénéficiaires devront passés de 30.000 actuellement à 120.000 d’ici à 2020. L’autonomisation de la jeunesse togolaise devra être au cœur de nos interventions.

C’est pourquoi je voudrais vous convier tous à plus d’ardeur et à plus d’engagement pour qu’ensemble nous puissions consolider nos actions dans un esprit de paix, de cohésion sociale, de solidarité afin de construire un pays auquel nous aspirons tous et voulons pour la postérité.

Je voudrais profiter de cette tribune pour lancer un appel aux communautés à la base à travers leurs représentants ici présents. La solidarité et la cohésion sociale contribuent au renforcement d’un environnement favorable où vous pouvez travailler dans la convivialité pour définir ensemble vos besoins par vous-même et vous engager davantage dans les initiatives de développement de vos milieux respectifs.

Je réaffirme notre soutien à toute initiative d’innovation ou de renforcement de capacités qui permettront d’améliorer davantage notre efficacité et l’impact de nos actions en cette année 2018. Je vous exhorte donc chers participants à cette revue, à apporter sans réserve vos contributions et recommandations qui sont nécessaires pour la réussite de cet exercice.

Je voudrais convier les responsables des structures du ministère à saisir une fois encore cette opportunité pour veiller au renforcement de la synergie d’actions à l’intérieur du ministère, avec les autres ministères et avec l’ensemble des acteurs de développement afin de consolider nos actions et les converger vers l’atteinte des cibles des objectifs de développement durable (ODD).

La réalisation de ces actions nécessitera la mobilisation de ressources conséquentes. C’est pourquoi, je voudrais solliciter une fois encore le soutien et l’accompagnement de nos différents partenaires techniques et financiers dans la mise en œuvre de ces actions au profit de nos communautés.


Chers participants,

Permettez-moi de conclure mes propos en vous souhaitant en ce début d’année, mes vœux de santé, de réussite dans vos projets professionnels et personnels et de paix.

Le Togo mérite que chacun d’entre nous lui donne le meilleur, tel que relevé par le Chef de l’Etat dans son discours à la Nation. En 2018, donnons donc le meilleur pour notre pays.


Sur ce, tout en souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouvert l’atelier de revue annuelle 2017 et de programmation des plans de travail 2018 du ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Je vous remercie.

Top