Aller au contenu principal

Programme d'Appui au Développement à la Base (PRADEB)

Résumé

Le PRADEB est un projet financé par la BOAD et le gouvernement Togolais pour soutenir la politique de développement à la base du Togo afin d’améliorer les conditions de vie des populations vulnérables.

Contexte


Le PRADEB  s’inscrit dans les nouvelles orientations de la déclaration de Politique Générale du Gouvernement Togolais présenté à l’Assemblée Nationale le 04 juin 2010, ainsi que dans les orientations de la nouvelle stratégie du pays ( DSRP II 2012-2016) qui trouvait sa justification dans les principales considérations ci-après : (I) contribution à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie ; (II) contribution à l’insertion des femmes et des jeunes dans la vie économique et (III) contribution à la réduction des déséquilibres géographiques et à la cohésion sociale.

Description

Le programme est financé par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) avec trois (03) composantes

 

Composante1 : Soutien aux activités économiques des groupements 

 

Vise à former les membres des groupements et à les encadrer pour leur faciliter l’accès aux financements auprès des institutions de microfinance partenaires. Elle repose également sur un volet de suivi-accompagnement de proximité pour un réel transfert de compétence dans la phase d’identification de mise en œuvre et de gestion des micro projets financés en vue de leur pérennisation.

Elle  a pour  objectifs de renforcer les capacités d’organisation et de fonctionnement de 500 groupements d’intérêt économiques ; encadrer et faciliter l’accès au micro crédit à 500 groupements d’intérêt économiques pour la conduite d’activités génératrices de revenues.

Les groupes cibles sont : sociétés coopératives, groupements à caractère économique.

 

 

 

 

 

 

Composante 2 : Appui à l’installation des plateformes multifonctionnelles :

 La plateforme multifonctionnelle (PTFM) standard est constituée d’un moteur diesel qui entraine plusieurs modules de transformation agro-alimentaire (moulins à céréales, décortiques de riz, malaxeuse de noix de palme etc.) et de production de l’énergie électrique pour l’éclairage et l’alimentation des postes de soudure, d’aiguiseuse des meules ou encore des tables de charges de téléphones portables.

Les objectifs : favoriser l’accès de 200 localités rurales à des sources d’énergies modernes ; libérer les femmes des taches pénibles et favoriser leur émancipation ; créer un pole de développement économique endogène

Groupe cible : localités rurales ayant une population comprise entre 500 et 2000 habitants dont la connexion au réseau conventionnel électrique n’est pas prévu dans les dix années à venir ; groupement porteur féminin ou de jeunes ; artisans locaux prestataires de services.

 

Composante 3 : Appui à la promotion de l’emploi des jeunes

 

Elle vise non seulement le renforcement des capacités des jeunes entrepreneurs par la formation en élaboration de plans d’affaires, en comptabilité de base, en gestion d’entreprise, en gestion de crédit et en techniques professionnelles mais également la facilitation d’accès aux services financiers auprès des institutions de la microfinance. Les bénéficiaires sont suivis et accompagnés de la phase de l’émergence de l’idée jusqu’à la consolidation passant par la création de l’entreprise.

Objectifs : former 3500 jeunes diplômés artisans en techniques de création d’entreprise ; former 1500 jeunes diplômés et artisans en gestion de micro entreprises et crédits ; faciliter l’accès au financement à 1500 micro entreprises de jeunes diplômés et artisans

Groupe cible : Jeunes diplômés et artisans âgés de 18 à 40 ans

 

Composante 4 : Suivi-évaluation et appui à l’encadrement

 

Cette composante vise un suivi adéquat des résultats et impacts du Programme et un encadrement de proximité des bénéficiaires. Elle comprend les deux(02) volets ci-après :1) suivi-évaluation et audit et 2) appui institutionnel aux agences Relais Locales ainsi que la mise en place d’un fond de garantie/risque.

 

Composante 5 : Organisation et gestion du programme

 

Cette composante concerne la gestion, le suivi, la supervision et la coordination des activités du programme au plan technique, administratif, financier et comptable.

Objectifs

L’objectif global du programme est de contribuer à la réduction de la pauvreté à travers l’appui du développement à la base et la promotion de l’emploi des jeunes

Les objectifs spécifiques du programme sont : (I) consolider les bases institutionnelles et professionnaliser des groupements à intérêts économiques ; (II) faciliter l’accès des populations rurales à des services énergétiques modernes ; (III) réduire le chômage des jeunes.

Etat d'avancement

Composante 1 : Groupement d’intérêt Economique

 

  • Taux d’exécution des travaux 92% ;
  • Crédits accordé aux GIE par région : Région maritime : 9%, Région plateaux : 28%, Région centrale : 15%, Région de la kara : 14%, Région des savanes : 34%

 

Composante 2 : Appui à l’installation des plateformes multifonctionnelles

  • Taux d’exécution 74% ;
  • Répartition des PTFM installées par région :

RM : 16% ; RP : 24% ; RC : 21% ; RK : 17% ; RS : 23%

 

Composante 3 : Appui à la promotion de l’emploi des jeunes

  • Taux d’exécution des activités de la composante 89% ;
  • Répartition des crédits octroyés aux jeunes par région :
  • RM : 25% ; RP : 28% ; RC : 15%

RK : 18% ; RS : 14%

 

Composante 4 : Suivi-évaluation et appui à l’encadrement

 

Taux de réalisation 85%

 

Composante 5 : Organisation et gestion du programme

 

Mise en œuvre à hauteur de 81%

L’exécution budgétaire : les fonds à ce jour se répartissent comme suit : BOAD 71% ; Etat 90% ; Bénéficiaires 73%.

A moins d’un (01) an de fin de programme, le taux moyen de mobilisation des fonds est de 72%. Il reste 28% des fonds à mobiliser, entre mai 2013 et septembre 2017, le programme a enregistré un taux d’exécution physique de 84% pour un taux d’exécution financier de 70%.

Prochaines étapes

Composante 1 : Groupement d’intérêt Economique

  • -         100 DOP (Diagnostic Organisationnel Participatif) .

  • -         Organiser 12 sessions de formation  ;

  • -         Faciliter l’accès au service financier ;

  • -           Octroyer des crédits à court terme à 20 GIE  ;

  • -           Mettre un fond de garantie à court terme à 20 GIE .

 

Composante 2 : Appui à l’installation des plateformes multifonctionnelles

 

-         Mettre en place 5 comités de gestion ;

-         Former 5 membres de comités de gestion à l’organisation /gestion opérationnelle ;

-         Former 51 membres des comités de gestion sur l’entrepreunariat et la promotion des AGR autour des PTFM ;

-         Alphabétiser les membres des groupes porteurs de PTFM  ;

-         Appui à l’équipement de 70 centres d’alphabétisation  ;

-         Doter 1400 matériels didactiques aux centres  ;

-         Alphabétiser et évaluer 70 groupements porteurs de PTFM ;

-         Suivi et supervision par la DAENF et services déconcentrés ;

-         Revue annuelle.

 

 

Composante 3 : Appui à la promotion de l’emploi des jeunes

 

-         Formation des jeunes diplômés sélectionnés, coût : 77.020.000f ;

-         Former 3 jeunes en entreprenariat, coût : 9.000.000f ;

-         Former 2 jeunes en gestion de crédit, coût : 3.020.000f ;

 

-         Former 50 jeunes en techniques culturales et agricoles, coût : 50.000.000f ;

-         Former 25 jeunes sur les sciences aviaires, coût : 12.500.000f ;

-         Former 25 jeunes en packaging, coût : 2.500.000f ;

-         Appuyer la mise en place de la centrale d’achat/vente, coût : 5.000.000F ;

-         Faciliter l’accès aux services financiers, coût : 62.500.000f ;

-         Octroyer un crédit à court terme à 50 jeunes, coût : 50.000.000f ;

-         Mettre un fonds de garantie à court terme : 7.500.000f ;

-         Apport des bénéficiaires : 5.000.000f ;

-         Réaliser un film documentaire pour valoriser les jeunes en réussite d’affaires : 5.000.000f.

 

Composante 4 : Suivi-évaluation et appui à l’encadrement

 

-         Apporter un appui institutionnel aux ARL pour l’encadrement ;

-         Réaliser des activités de communication autour du PRADEB.

 

Composante 5 : Organisation et gestion du programme

 

-         Améliorer le cadre de travail du personnel de la CGP et des ARL.

Equipe projet

Coordinateur : M. AGBOSSOUMONDE Kodjo Aristide ;

Responsable Administratif et Financier : M. DOH-EGUELI Basile ;

Responsable suivi-Evaluation : M. AGBOGAN Y. Hillaire ;

Responsable composante 1 : M. AMANA S. Eugène ;

Responsable composante 2 : M. GUENOUKPATI A. M. Alex ;

Responsable composante 3 : M. AJAVON Madjé Menssan ;

Comptable : M. DANNON M. Justin ;

Assistant Administratif : M. WIYAO P. Jacques

Point de contact

110 Rue Totsi, Quartier Gblenkomé, Lomé, BP : 81087, Lomé-Togo, Tel : (+228) 22 51 51 30 / 22 5151 31 ;

email : pradebtogo@gmail.com

www.pradebtogo.org

Top