Aller au contenu principal

Les artisans elisent leurs représentants

Publié le : 13 oct 2017
Election

Dans le souci de faire de l’artisanat, un des leviers de développement économique, social et culturel, 54 000 artisans de diverses branches se sont rendus aux urnes ce 27 août 2017, sur toute l’étendue du territoire national

Dans le souci de faire de l’artisanat, un des leviers de développement économique, social et culturel, 54 000 artisans de diverses branches se sont rendus aux urnes ce 27 août 2017, sur toute l’étendue du territoire national y compris les 5 arrondissements de Lomé, pour renouveler les membres des chambres des métiers.

 C’est la première étape d’un processus qui conduira à l’élection des délégués des assemblées préfectorales, des assemblées des chambres régionales de métiers et ensuite à celle de délégués à l’assemblée consulaire de l’union des chambres régionales de métiers. A l’issu de ces élections, 35 délégués seront élus dans chaque préfecture soit un total de 1540 délégués.

Pour M. ACRACHI Wattara, président des chambres de métiers de Lomé commune, « ce processus électoral vient réguler les chambres de métiers en vue de créer un environnement sain et loyal au profit de ses acteurs et les organise afin que ces derniers puissent prendre part activement aux actions du développement et de la promotion de l’artisanat. Ces délégués, mandatés par leurs paires pourront revendiquer les droits de chaque artisan aux chambres de métiers».

La mise en place de ces nouvelles structures devra permettre la mise en application effective des dispositions du code togolais de l’artisanat et du règlement portant code communautaire de l’UEMOA, instruments  juridiques d’éthique professionnelle et de bonnes pratiques du métier de l’artisan. Elles permettront également au Togo de combler les insuffisances institutionnelles relevées et de disposer d’une structure nationale appropriée pour participer plus efficacement à la mise en œuvre des politiques en faveur des acteurs du secteur de l’artisanat.

Tous les postes électifs des structures de chambres de métiers sont pourvus pour un mandat de quatre (4) ans renouvelable une fois et les délégués à l’Assemblée Générale doivent avoir des suppléants élus dans les mêmes conditions.
Top