Une école pour  l’agro-développement au Togo



l’Institut de formation pour l’agro-développement (IFAD) Aquaculture d’Elavagnon dans l’Est-Mono sortira de terre dans neuf mois. Le compte à rebours a été lancé ce 05 décembre 2017 avec la pose symbolique de la première pierre...
l’Institut de formation pour l’agro-développement (IFAD) Aquaculture d’Elavagnon dans l’Est-Mono sortira de terre dans neuf  mois. Le compte à rebours a été lancé ce 05 décembre 2017 avec la pose symbolique de la première pierre par Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, lors d’une cérémonie dédiée, en présence des membres du Gouvernement, des autorités politiques, administratives, militaires et traditionnelles et des structures techniques de l’Etat, sous le regard de la vaillante population de la préfecture de l’Est-Mono.

D’un coût total de 938 829 382 francs CFA financé par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV), les travaux de construction sont confiés à l’Agence nationale d’appui au développement à la Base (ANADEB) dans le cadre du Programme de Soutien aux Microprojets d’Infrastructures Communautaires (PSMICO). L’institut comprendra ainsi un bloc administratif et pédagogique, une cantine, un internat de 136 lits, une ferme aquacole (écloserie, bassin, barrage) et une unité de production d’aliments.

L’institut ouvrira ses portes dès la rentrée prochaine, aux jeunes dans les filières diplômantes comme le CAP, le BAC professionnel et dans les formations certifiantes. Il est prévu qu’à terme, l’institut forme ses étudiants en BTS et licence professionnelle selon les besoins des professionnels.

Cet institut offrira également ses formations sous forme de stage de perfectionnement aux adultes. Aux professionnels, il permettra l’accès à un centre de ressources et de recherche appliquée. Il sera également une plateforme pour la diffusion de la recherche appliquée.

Pour l’ANADEB, cette nouvelle collaboration autour de la construction de l’IFAD vient s’ajouter à la liste de ses partenariats avec (i) le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), avec (ii) la Banque mondiale (BM) sur les projets filets sociaux et services de base, et d’opportunités d’emploi pour les jeunes vulnérables, avec (iii) la SAFER autour du cantonnage, et avec (iv) le PAPV autour de la construction du marché préfectoral de Bafilo et de l’opération salubrité dans les villes du Togo.