Réformes dans l’artisanat au Togo : Préfets et Maires d’arrondissements de Lomé impliqués



" Bâtir ensemble les bases pour un artisanat créateur de richesses", c’est autour de ce thème que le ministère chargé de l’artisanat, a regroupé ce jeudi 12 avril 2017 à Notsè les préfets des régions méridionales du Togo et les présidents de délégations
" Bâtir ensemble les bases pour un artisanat créateur de richesses", c’est autour de ce thème que le ministère chargé de l’artisanat, a regroupé ce  jeudi 12 avril 2017 à Notsè les préfets des régions méridionales (Maritime et Plateaux) du Togo et les présidents de délégations spéciales d’arrondissements de Lomé. Cette rencontre visait à vulgariser les nouveaux textes régissant l’artisanat au Togo, en vue d’amorcer le processus de réformes des chambres de métiers par les Préfets et Maires d’arrondissement de Lomé.
 
Il s’agit pour les participants à l’atelier de s’approprier le contenu des textes qui régissent le secteur de l’artisanat au Togo ; connaitre les différentes réformes apportées pour améliorer l’organisation et le fonctionnement des chambres de métiers ; d’être  sensibilisés sur le processus électoral des chambres de métiers; d’être outillés pour conduire le processus électoral dans les préfectures.
 
Au Togo le secteur artisanal contribue à près de 18% du PIB, occupe près de 60% des activités de base de la population togolaise et absorbe environ 40% de la jeunesse. C’est donc un secteur important qu’il convient de valoriser.
 
A ce propos, Victoire Tomegah-Dogbé, ministre du développement à la base de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a invité les participants à s’approprier les textes  qui leur  sont présentés afin  d’assurer pleinement leur leadership a toutes les étapes des processus de renouvellement.
 


« Les nouveaux textes nous invitent à opérer des réformes dans la structuration de nos chambres régionales de métiers. Il s’agit de leur donner plus de vigueur pour plus d’efficacité dans leurs actions » a-t-elle ajouté.

Pour elle, les valeurs qui doivent guider la  réussite du processus sont : la participation, l’inclusion, la crédibilité, la  transparence, l’équité la rigueur et discipline.
 
Cette rencontre fait suite à l'atelier organisé en mars à Sokodé au profit des responsables de chambres de métiers et précède une similaire au profit des préfets du septentrion togolais, dans la dynamique d’impliquer au maximum l’administration locale dans le processus des réformes du secteur.
 
Le secteur de l’artisanat se présente aujourd’hui comme un excellent créneau porteur eu égard aux immenses potentialités qu’il renferme en termes de création d’emplois, de valorisation de produits locaux, de génération de revenus et partant, de contribution à la lutte contre la pauvreté.
By Lina YEDIBAHOMA