Les jeunes entrepreneurs soutenus par le FAIEJ et le PRADEB à l’école des grands chefs d’entreprise du Togo



La centaine d’invités, chefs d’entreprises, PTF, ministres et cadres de l’administration, sont repartis satisfaits ce vendredi 15 avril du diner d’affaires entre l’Association des Grandes Entreprises du Togo et les jeunes entrepreneurs, tenu à Lomé
A l’initiative du Ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, une vingtaine de jeunes entrepreneurs accompagnés par le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) et le Programme d’Appui au Développement à la Base (PRADEB), ont côtoyé durant cinq heures, leurs ainés,  les plus grands chefs d’entreprises du Togo au cours d’un diner d’affaires à l’hôtel Sarakawa de Lomé.

L’objectif de ce diner était d’établir un pont entre la génération montante et les chefs des entreprises les plus performantes du Togo afin de susciter le partage d’expériences et des clés du succès, le soutien voire le mentorat des plus jeunes par les plus grands patrons du pays.
Présidé par Victoire Tomégah -Dogbé, Ministre de tutelle de ces deux mécanismes d’accompagnement des jeunes désireux de se prendre en main, ce diner a connu la participation d’invités prestigieux comme le Ministre chargé de la communication, l’ancienne Ministre béninoise de la microfinance, la Coordinatrice du Système des Nations Unies au Togo, le Représentant Résident de la Banque Africaine de Développement entre autres.
Exposition et dégustation de produits des jeunes entrepreneurs, réseautage, marketing B to B étaient notamment au menu de ce diner.


Avancer, conquérir, gagner

« L’objectif est surtout de les faire rêver grand, d’être encore plus ambitieux, de ne pas dormir sur leurs lauriers et d’observer les valeurs telles  que d’excellence, la discipline, la rigueur, le dévouement, la détermination » a expliqué le Ministre chargé de l’emploi des jeunes, qui n’a pas manqué de féliciter et d’encourager les jeunes présents à aller vers leurs ainés pour apprendre de leurs expériences et de leurs erreurs, des jeunes, a –t-elle ajouté, qui veulent « avancer, conquérir, gagner… »
C’est aussi un moyen de promouvoir l’entrepreneuriat au Togo car « le secteur privé est le plus grand pourvoyeur d’emplois ».

 
Premier  acte concret de ce challenge, un projet de partenariat entre la SOTRAL et une jeune transformatrice de céréales et d’épices locales a vu le jour avant la fin du diner.
Enfin, le Ministre a réitéré sa volonté de « créer le déclic qui est de consommer Togolais », notamment à travers la création de la CAJENT, la centrale d’achat des jeunes entrepreneurs togolais, qui contribuera à promouvoir et à rendre visibles les produits des jeunes entrepreneurs soutenus par le PRADEB et le FAIEJ.

 

By Oubaidallah SABI