La jeunesse et le volontariat discutés aux "IVO for all"



En marge du sommet Afrique sur la croissance durable, inclusive et résiliente des journées européennes du développement JED 2017, le Ministre Victoire Dogbe a pris part à une table-ronde des politiques intersectorielles sur les opportunités de...
En marge du sommet Afrique sur la croissance durable, inclusive et résiliente des journées européennes du développement JED 2017, le Ministre Victoire Dogbe a pris part à une table-ronde des politiques intersectorielles sur les opportunités de volontariat international disponibles pour les pays.

Dénommée "IVO4all" (International Volunteering for all), cette table-ronde a été l'occasion pour le Ministre et le panel des invités d'échanger sur la problématique de la jeunesse dans la formulation des politiques nationales de développement durable et inclusive.

A cette rencontre, le Ministre est revenu sur le levier essentiel de toute action de développement d’un pays : la jeunesse. Pour elle, le Togo a cette chance d’avoir une population jeune et qui regorge d’immenses talents inexploités. "La jeunesse constitue une force, un terrain fertile pour opérer des changements positifs, une belle opportunité et un fort potentiel à encadrer pour un développement réussi", affirme-t-elle.

C’est pourquoi, le gouvernement togolais s’est doté d’une stratégie de l’Emploi des Jeunes qui vise à l’horizon 2030, une jeunesse togolaise épanouie, autonome et responsable qui participe pleinement à la construction nationale.
Le volontariat national, qui n’est que la matérialisation du volet opérationnel de la stratégie, a été mis en place afin de développer chez les jeunes togolais un sentiment réel d’appartenance et de responsabilités à la construction de l’édifice commun. En même temps qu’il crée un cadre pour les jeunes d’augmenter leur employabilité, le volontariat permet aux structures d’accueil de disposer d’un vivier de compétences jeunes, dynamiques et capables de provoquer les changements positifs attendus.
Ainsi vu, le Ministre énonce des leçons tirées de l'expérience du volontariat au Togo. Pour elle, en effet, le volontariat reste un investissement de qualité dès lors que les premières autorités des pays s’impliquent davantage dans la réussite de tels programmes dans leur pays. il crée la confiance chez le jeune, lui apprend la tolérance, la solidarité, renforce en lui le sentiment d'appartenance. Le volontariat permet au jeune de découvrir d'autres horizons, pas seulement celui de l'emploi mais aussi celui d'un épanouissement individuel qu'est l'entreprenariat.

Le volontariat concerne tous les jeunes, les scolarisés, les non scolarisés, les urbains, les ruraux mais concerne aujourd'hui les personnes du 3ème âge au Togo. Cela appelle en nous un sentiment patriotique de "faire sa part et ne laisser personne sur le côté".